Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Paul Auster - Le Livre des illusions

Publié le 2 Octobre 2013 par Lyra Sullyvan in Romans américains (USA), Paul Auster, 2004, Contemporain, Actes Sud

Après la mort de sa femme et de ses enfants, David Zimmer est anéanti. Pour tenter d'échapper au désespoir, il se lance à corps perdu dans l'écriture d'un livre consacré à Hector Mann, un virtuose du cinéma muet porté disparu depuis 1929. [...]

------------------

Je ne mettrai pas la suite du "résumé" parce qu'il raconte beaucoup trop du bouquin, vous vous doutez simplement que les choses ne s'arrêtent pas là et que ça cache bien plus que ce qui est annoncé.

Paul Auster est l'un de ces auteurs dont j'ai beaucoup entendu parler mais dont je n'ai jamais pu me convaincre de me lancer, persuadée que ça ne serait pas du tout mon style. Mais ces derniers temps j'ai envie de découvrir un peu plus de littérature "blanche" et j'ai eu ce bouquin à la forme étrange à l'occasion de la liquidation d'une bibliothèque sur un de mes lieux de stages durant l'année dernière, alors je me suis dit que ça serait un bon moment pour commencer avec cet auteur.

Et au final, le ton et l'histoire sont loin de ce que j'imaginais, venant de cet auteur, alors encore une fois, je suis contente d'avoir combattu mon préjugé.

Ce bouquin est l'un de ceux qui contiennent une histoire dans l'histoire (voire même dans l'histoire, une troisième fois), bouquins qui très souvent me plaisent beaucoup, rapport au conte, à la narration, et à l'exploration de la vie d'une personne qui a été tout sauf dénuée d'événements. Il y a aussi cet aspect intéressant de la dévotion à la recherche sur la vie d'une autre personne pour oublier ce qui ne va pas dans la sienne. On sent le pouvoir que ça peut avoir et les bienfaits/méfaits que cela peut donner.

David en soit n'est pas forcément très attachant, puisque l'histoire est justement racontée avec un certain détachement, à mes yeux. Malgré tout, on s'intéresse comme lui à ce Hector Mann, ainsi qu'aux quelques autres personnes qui vont greffer leur propre histoire à celle d'Hector ou celle de David.

J'aime les personnages un peu particulier, comme c'était le cas dans Le Treizième Conte avec Vida Winter, ici, Hector Mann a eu une vie étrange, un rapport aux autres étrange, des comportements surprenants. Il intrigue, on veut enlever les couches qui se sont enrobées autour de lui pour découvrir sa vie, le pourquoi de ses choix.

Vous l'aurez compris, c'est un de ces bouquins prenant, si ce n'est dans le dévorage des pages, dans celui de l'histoire de ses personnages. Sans être un coup de cœur, il se lit très bien et suscite l'intérêt. Je suis contente donc d'avoir découvert un peu de la plume de Paul Auster (enfin de la traduction de sa plume, dans le cas présent), et vais probablement pousser la curiosité jusqu'à découvrir quelques autres de ses œuvres à l'avenir.

Citations :

"L'important, ce n'est pas l'habileté avec laquelle on évite les ennuis, c'est la manière dont on les affronte quand ils se présentent."

"Je ne savais toujours pas qui j’étais, je ne savais pas ce que je voulais et, jusqu’à ce que je trouve un moyen de vivre à nouveau en compagnie d’autrui, je continuerai à n’être qu’une chose à moitié humaine."

"Cela peut sembler sans importance, mais c’était la première fois depuis juin que je riais de quoi que ce fût et en sentant ce spasme inattendu monter dans ma poitrine et se mettre à chahuter mes poumons, je compris que je n’avais pas encore touché le fond, qu’il restait en moi quelque chose qui souhaitait continuer à vivre."

 

2002, 381p.
Editions : Actes Sud
Titre original : The Book of Illusions

Commenter cet article

Karine:) 04/10/2013 19:49

J'ai découvert Auster avec ce roman aussi, et j'ai également beaucoup beaucoup aimé!

Lyra Sullyvan 04/10/2013 20:23

C'est le plus connu de lui je crois, c'est sûrement pour ça ^^