Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Audrey Niffenegger - *The Time Traveler's Wife

Publié le 22 Juin 2013 par Lyra Sullyvan in Romans américains (USA), SF, Mois Sita, Female lead, Autrice, Voyage dans le temps, Vintage Books

This is the extraordinary love story of Clare and Henry who met when Clare was six and Henry was thirty-six, and were married when Clare was twenty-two and Henry thirty. Impossible but true, because Henry suffers from a rare condition where his genetic clock periodically resets and he finds himself pulled suddenly into his past or future. In the face of this uncontrollable force, Henry and Clare's struggle to lead normal lives is both intensely moving and entirely unforgettable.

---------------------------------

Et Sita m'a encore choisi un bouquin que j'avais envie de lire depuis un bail mais que je n'avais osé tenter jusqu'ici de peur que ça soit trop niais. Mais bon vu qu'elle me le recommandait, c'est qu'à priori ça devait aller. ^^ Et j'arrête le suspense toute suite (si jamais il y en avait, ahum), c'est allé très bien. Vous allez finir par me trouver bon public à me voir parler de bouquins que j'affectionne, mais en même temps après un écrémage par Sita, sachant que l'on a tout de même sensiblement les mêmes goûts dans certains genres, c'est pas hyper surprenant que la sauce prenne bien quand je lis ses suggestions.

Le fait est que déjà, Time Travel oblige, quand c'est bien mené, j'adhère. En plus, c'est écrit intelligemment, ce n'est pas niais, ça pose les bonnes questions sans trop se heurter violemment aux paradoxes par une explication plus ou moins acceptable, et avec des propriétés que j'ai trouvées sympa. D'ailleurs, de ce point de vue, j'ai aimé l'incursion d'un peu de science derrière tout ça, même si ça relève de la fiction, et j'ai aimé la relation entre Henry et son médecin, même si on n'en aperçoit que des bribes.

Des thèmes sympa sont abordés, des références chouettes se glissent à droite à gauche, l'humour est présent, les situations moins comiques également (j'avoue que j'avais la gorge douloureusement nouée sur la fin).

Clare et Henry sont attachants et normaux (si ce n'est le petit soucis génétique d'Henry :P), avec leurs défauts, leur mauvaise humeur parfois, et tout ce qui implique que vous êtes humains. On ne se perd pas trop dans les différents chapitre grâce aux dates et aux âges des protagonistes. D'autant que la chronologie respecte approximativement celle de Clare, même dans les chapitres du point de vue de Henry.

J'ai aimé aussi que Henry soit parfois propulsé auprès de lui-même d'un autre âge (que ça soit en année ou en semaines ou en jour), qu'il se confronte à lui-même. Ça change un peu du "surtout ne jamais se rencontrer soi-même", et ça donne parfois des situations assez cocasses (enfin, rien qu'être balancé tout nu, n'importe où, n'importe quand, ça pose déjà pas mal de problèmes). De même que les conséquences de ces disparitions ont dans la vie de Clare et d'Henry.

Enfin, je suis contente que l'auteur ne soit pas tombé dans le cliché, dans le cucul. Les personnages sont intéressants, l'histoire n'est pas en mode fleur bleue, mélodramatique et tartine de niaiserie. C'est un couple "réel", pas de contes de fées ou de romances à l'eau de rose. Les personnages étant réalistes, ils pourrait facilement être des gens de votre entourage, si on enlève la petite touche "voyage dans le temps" et la complexité que ça apporte.

Citations :

Time is priceless, but it’s Free. You can't own it, you can use it. You can spend it. But you can't keep it. Once you've lost it you can never get it back.

I never understood why Clark Kent was so hell bent on keeping Lois Lane in the dark.

I'm sorry. I didn't know you were coming or I'd have cleaned up a little more. My life, I mean, not just the apartment.

Chaos is more freedom; in fact, total freedom. But no meaning. I want to be free to act, and I also want my actions to mean something.

 

2003, 518p.
Editeurs : Vintage Books
Titre français : Le Temps n'est rien / De toute éternité

Commenter cet article
F
Pour le coup, ce livre me fait vraiment envie, maintenant que tu l'as chroniqué! J'aurais pensé comme toi avant, mais maintenant que j'ai ton avis et tes citations très bien choisis, j'ai envie de tenter le voyage (si j'ose dire^^)
Répondre
L
Merci ! :D J'espère que ça te plaira !
L
J'ai eu la gorge hyper tendue et douloureuse, genre gorge nouée mais j'ai rarement aussi serré quoi.. ^^' Et j'ai regardé le film hier (qui est bien mais je préfère quand même le bouquin), et pareil, les larmes aux yeux, et d'une humeur silencieuse par la suite. Je me sens comme hantée par les personnages depuis quelques jours :P
L'autre a l'air vraiment différent, je sais pas si je le lirai.. je verrai =)
Répondre
K
J'avais pleuré toutes les larmes de mon corps! Même si certains points m'avaient un peu dérangée, en gros, j'en garde un bon souvenir. Il n'en est pas de même pour l'autre roman de l,auteur que j'ai lu!
Répondre