Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Terry Pratchett & Neil Gaiman - De bons présages

Publié le 21 Avril 2011 par Lyra Sullyvan in Romans anglais, Terry Pratchett, Neil Gaiman, Fantastique, 1990, J'ai Lu

L'Apocalypse aura lieu samedi prochain, après le thé ! Ainsi en ont décidé, d'un commun accord, les forces du Bien et du Mal. L'Antéchrist va fêter ses onze ans. Son éducation a été supervisée par un ange, Aziraphale, et un démon, Rampa, résidents sur Terre depuis l'époque de la première pomme. Mais voilà, suite à un coup du sort, l'enfant a été échangé à la maternité. Le vrai Antéchrist se nomme Adam et vit dans la banlieue londonienne. Et ça, ça change tout ! Une course contre la montre commence alors pour l'ange et le démon qui, finalement, se disent que la race humaine ne mérite pas son sort...

---------------------------

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge organisé par Lalou à l'insu de mon plein gré (oui, elle fait ça tout le temps) au cours duquel Lelf devait choisir 2 livres dans ma PAL. Et selon ce challenge je devais lire l'un des deux dans le mois suivant. J'ai décidé de lire celui-ci. Et pis tant qu'à faire, on le mix avec le baby challenge Fantasy.
Et puisqu'on arrive à la fin de mon temps imparti pour lire l'un des deux livres, je passe la patate chaude à Snow, qui devra lire soit Ceux qui sauront de Pierre Bordage, soit Le Clairvoyage d'Anne Fakhouri (ou les deux si le cœur lui en dit - je fais des rimes c'est trop la frime) .

Mais revenons à nos moutons anges et démons. L'association (non pas celle de L'Homme et Bottero, vous ne suivez rien !) Terry Pratchett - Neil Gaiman, c'est plutôt annonciateur de gros délire. Le bon gros délire complètement loufoque et dénué de sens comme je les aime, l'humour à l'anglaise, le nonsens. Et ça n'a pas loupé, y en avait pas mal.

Dans ce bouquin, on suit Aziraphale, Rampa, 4 bonshommes aux noms masqués mais pas si méconnus, quelques enfants, et quelques adultes (ça vous avance vachement hein ?). Un peu confus au début, mais on s'y fait petit à petit. On se marre bien à réaliser qu'au fond les "méchants" sont pas si méchants que ça, et que les gentils sont pas non plus des Saints (avec un grand s). Sauf que voilà, c'est bientôt la fin du monde, et certains, même dans le camp plutôt porté sur le nombre 666 et les intenses chaleurs, y en a qui sont pas trop pour l'Apocalypse. Parce que y a plus grand chose après, et qu'ils risquent de se faire chier comme des rats morts

Difficile de vraiment savoir qui de Pratchett ou Gaiman tient la plume, à quel moment, et qui se cache derrière quelle idée. Mais on sent bien qu'ils l'ont écrit ensemble. C'est une parfaite fusion des deux styles d'écriture, de leur références et de leur humour. Et même si ça n'est pas un coup de cœur ni un livre dans lequel je voulais retourner aussitôt posé, j'ai pris vraiment plaisir à lire cette histoire. Il est indéniable pour moi que ces deux messieurs sont de grands auteurs anglais, et ceux qui en doutaient encore feraient bien de lire un livre au moins de chacun des deux. Je ne garantis pas que vous aimerez, mais je pense qu'il est difficile de ne pas apprécier la qualité du travail mis en oeuvre (genre moi quand je lis Tolkien, même si j'ai pas détesté). Et en plus c'est drôle.

Citations :

"- La vie sera plus belle quand nous aurons triomphé! croassa l'ange.
 - Mais pas aussi intéressante. Allons, j'ai raison, tu le sais bien. Tu serais aussi heureux avec une harpe que moi avec une fourche.
- Tu sais parfaitement que nous ne jouons pas de la harpe.
- Et nous n'employons pas la fourche. C'était une simple figure de style."

p52

"C'était très gênant ; il aurait bien voulu croire en quelque chose car, pour lui, la foi était la bouée de sauvetage à laquelle s'agrippent les gens sur les océans déchaînés de l'existence. Il aurait aimé croire en un Dieu Suprême, encore qu'il eût préféré s'entretenir une demi-heure avec lui avant de s'engager sur quoi que ce soit, afin de préciser deux ou trois détails."
p.196 

http://img.over-blog.com/300x155/2/02/90/10/Challenge-anglais.jpg

 12/20

1990, 441p.
Editeur : J'ai Lu
Titre original : Good Omens

Ils en parlent aussi : SayaelisJessThaliaLhisbeiwilhelminaMarionBambi_slaughterPralineOlya, ...

Commenter cet article
F
J'ai beaucoup aimé ce livre complètement fou (que j'ai lu en anglais) ! Comme toi, j'ai eu du mal à distinguer qui avait écrit quoi mais finalement on retrouve bien les styles des deux auteurs.
Répondre
L


C'est clair qu'il est déjanté ^^



S

Hey Hey, tu sais quoi ? Je l'ai enfin terminé xD. Tous les "Enfin !", "Hallelujah" et autres "Il était temps" sont autorisés :p


Répondre
L


Hallelujaaaaaaaah ! Enfin ! Il était temps ! :D


Vais de ce pas lire ton avis !



V

Ben tiens, je l'attaque ce soir même !


Répondre
L


Bonne lecture alors :)



V

Tiens ce sera ma prochaine lecture et je dois avouer que j'appréhende un peu l'aspect loufoque... à suivre donc.


Répondre
L


Je peux comprendre ! Curieuse de lire ce que tu vas en penser ! :)



O

Moi j'avais vraiment eu du mal au début du livre, mais une fois totalement plongée dedans, c'était parti mon kikiiiiiii !


Répondre
L


Le début est pas évident ouais, ça part un peu dans tous les sens, y a plein de persos, etc..



A

Ah moi j'ai adoré ce bouquin (chez moi, c'est un coup de coeur). Et oui, gros délire et tout :D (qui n'aime pas Rampa ?!)


Répondre
L


Et la tantouze sudiste ? :P



A

Je l'ai lu il y a 5 ans environ et j'en ai un très bon souvenir. Au point qu'aujourd'hui encore je prête ce livre à mes connaissances et le recommande chaudement.

Après pour savoir qui des 2 auteurs a plus écrit. J'ai pu lire une interview de Pratchett et à un article de blog de Neil Gaiman qui disaient en gros que c'était surtout Pratchett qui écrivait. A
l'époque Gaiman était très occupé par pas mal d'autres projets et surtout comme il l'a précisé dans une oeuvre écrite à 2 mains il y en a toujours un qui fait le plus gros du boulot.

En gros au niveau du boulot de rédaction c'est à 70%/80% écrit par Pratchett. Gaiman intervenait beaucoup dans les idées, ils échangeaient beaucoup mais c'était pas simple


Répondre
L


Ouais je me doute, c'est difficile de faire exactement 50/50 quand tu écris à 4 mains ! Merci pour les infos en tout cas ! ^^



M

Pareil que toi, un chouette livre plein d'humour, bien écrit, un peu fouillis au début mais fun avant tout, qu'on saute pas dessus pour le relire mais qu'on est bien content de l'avoir lu quand
même !


Répondre
L


On est d'accord ^^



S

Je le relirais bien un de ces jours ! (occasion de le racheter en anglais, j'imagine)
Ton humour était particulièrement en forme aujourd'hui :p J'adore quand tu écris des chroniques comme ça ^^


Répondre
L


En anglais il doit être un peu corsé quand même, mais why not !


Sinon, mon humour est comme d'hab, sauf que je me décide à me lâcher un peu plus dans mes notes, à faire plus représentatif de moi-même, et d'arrêter de faire croire
que je me prends trop au sérieux :P Après ça dépend aussi du ton du bouquin, pour celui là, l'humour était carrément approprié ! :P