Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Rick Riordan - La Mer des monstres (Percy Jackson, T2)

Publié le 27 Septembre 2012 par Lyra Sullyvan in Romans américains (USA), Rick Riordan, Percy Jackson, Fantastique, 2006

couv61305054

Être le fils de Poséidon, un honneur ou une cruelle plaisanterie ? Lorsqu'une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de cannibales géants, Percy le demi-dieu a un terrible pressentiment... Comme le lui annonçaient ses étranges cauchemars, les frontières magiques qui protègent la Colonie des Sang-Mêlé sont empoisonnées. Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres, qui porte bien son nom.

----------------------

Bon, sérieusement c'est un détail, mais.. les gens qui font les synopsis des bouquins, ils lisent le livre avant ? Non parce que dans le bouquin ils parlent clairement d'une balle au prisonnier, pas de football. Je sais que c'est qu'un détail, mais ça m'agace ce genre de petites choses, y a plein de gens qui se basent sur les synopsis pour choisir des livres, et c'est pas la première fois qu'un info est pas vraie dedans. Ici ça va, rien de dramatique, mais parfois ils changent des pans entiers d'une histoire sur la 4e de couv'. Je sais qu'y a moins de moyens et que c'est du boulot et qu'il faut aller vite et tout, mais ça fait pas sérieux (et venant d'une grosse maison d'édition ça fait juste négligence, pas manque de fonds) et ça donne pas envie, parfois... (pourquoi j'ai l'impression d'être une chieuse en disant ça ? :P).

Bref, passons à l'histoire : On retrouve Percy, collégiens New-Yorkais, demi-dieu dans un monde où l'Olympe et les Enfers ont migré à New-York parce que c'est plus IN de nos jours (ahum). Grover est en danger, et apparemment la Colonie aussi, et forcément son dernier jour de l'année scolaire se passe pas normalement, et il se retrouve une fois encore engrainé dans des aventures qui le dépassent.  Et des aventures, il va en vivre, il n'y a quasiment pas un seul moment d'inaction, mais c'est bien amené, et diverses créatures qu'il rencontrent ont un contexte logique qui manquait parfois un peu dans le premier. La mer des monstres est en effet le lieu idéal pour ça, tout en respectant la mythologie. Je réalise que même si beaucoup des monstres et personnages sont expliqués, c'est plus par rapport à ce qu'ils sont là qu'à ce qu'ils sont vraiment dans la mythologie, alors avoir un peu de base permet de mieux imaginer, même si on peut toujours faire des recherches après. Y a des conversions myths/adaptation américaine d'aujourd'hui très bien réalisés, cela dit. Et on ne tombe pas non plus dans la routine du premier tome, même si la trame principale pourrait se réduire à une base d'éléments commune, le contenu est très différent.

Soyons clairs, j'aime bien cette série, c'est léger ça se lit tout seul, et on passe un bon moment. Mais y a quand même des facilités scénaristiques qui manquent parfois de logique et l'histoire montre clairement la tendance à penser que les USA sont le "centre du monde" de certains américains. J'ai rien contre eux, mais bon c'est pas parce qu'on est un grand pays influent qu'on est mieux que partout ailleurs et que c'est the place to be. 

Anyway, Percy a un nouvel ami, Percy est souvent aveugle quant à ce qui l'entoure dans le monde des mortels et à ne pas voir des créatures pas humaines quand il en a sous les yeux. Percy n'a pas de bol, malgré les origines de son prénom mais en fait il en a pas mal. Percy grandit et accepte les choses qui lui arrivent, petit à petit. On suit donc l'évolution progressive de ce jeune homme (qui semble bien plus adolescent que préado) et au final l'entrée dans l'adolescence qui se fait au travers des obstacles qu'il rencontre au cours de ses aventures. C'est une façon intéressante d'amener ces évolutions, même si je trouve qu'il est bien trop mature pour son âge et qu'il gère trop bien ses conflits intérieurs pour un gamin de 12 ou 13 ans.

Je me rends compte que j'ai l'air de beaucoup critiquer cette histoire alors que je la trouve sympathique. Le fait est que ça l'est, sympathique, mais qu'il n'y a pas grand chose à dire sur le positif, c'est facile, pas bien poussé, même si ça s'appuie sur de  bonnes bases mythologiques, et c'est cool, mais la traduction ne sert pas vraiment l'histoire, et il y a un peu trop de clichés, donc j'ai plus à dire sur le négatif que sur le positif, même si dans ma tête le résultat est plutôt positif.

Je lirai avec plaisir la suite, même si je risque de lui reprocher les mêmes choses, mais c'est pas grave, ça détend, ça se lit vite et le style est fluide. Puis j'aime bien la mythologie.

Citations :

"Le dieu est parti en petites foulées le long de la plage. Au bout d’une quinzaine de mètres, il a scintillé et disparu dans l’air, me laissant avec un thermos, un flacon de vitamines et cinq minutes pour prendre une décision impossible à prendre."

 

Articles liés : Le Voleur de Foudre (T1)

Ils en parlent aussi : Sita, Erato, ...

 

2006, 350p.
Editeurs : Le Livre de Poche

Commenter cet article