Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Pierre Bottero - L'Oeil d'Otolep (Les Mondes d'Ewilan, T2)

Publié le 13 Septembre 2012 par Lyra Sullyvan in Romans français, Pierre Bottero, 2005, Les Mondes d'Ewilan, Gwendalavir, Fantastique, Rageot

couv7030667

"Le brûleur arrivait sur eux à une vitesse hallucinante. Ellana encocha une flèche, Edwin tira son sabre, Salim son poignard. Le cœur serré par l'angoisse, Ewilan comprit pourtant qu'ils ne pourraient pas arrête le monstre. Elle se glissa dans l'Imagination."

---------------------

Je progresse doucement vers la fin des aventures d'Ewilan avec ce 2e tome du 2e cycle, plus qu'un à lire et je passerai à la suite du pacte des Marchombres dont il me reste 2 tomes à lire (ça va, vous suivez ?)

Je radote probablement, mais j'aime les bouquins de Bottero parce qu'ils sont faciles à lire. Le style est fluide, l'histoire, malgré ses côtés sombres, garde toujours une touche de fraicheur et d'humour qui rend la lecture agréable et relaxante. Bref, le livre parfait pour reprendre le rythme à ce moment où j'avais un passage à vide (c'est pas comme si ça faisait quelques mois que je ne lisais presque plus, mais quand même ! Oh, wait...)

On retrouve dans ce tome Ewilan et toute la bande dans une autre quête, tout aussi dangereuse que les précédentes. Les choses ne s'annoncent pas bien du tout et une menace plane constamment sur Gwendalavir. Heureusement, chaque personnage est fidèle à lui-même et a sa place dans le groupe, apporte sa touche d'originalité. Roman jeunesse, probablement, mais pas roman tout mignon sans sa part d'horreur. Et ça me parait bien normal, tout ne peut pas toujours aller bien.

Il y a parfois quelques facilités dans l'histoire, et quelques ficelles apparaissent parfois un peu trop à l'avance, ce qui permet de prédire certains éléments (enfin j'attends le 3e tome pour confirmer certaines de mes hypothèses, mais j'ai déjà eu des occurences dans le tome 2), mais ce n'est pas si génant, c'est un sentiment agréable, quand ce n'est pas trop flagrant. On sent, du coup, que ce tome annonce clairement le suivant et que les intrigues habituelles en un tome même si l'histoire se prolonge ne sont plus d'usage ici. L'histoire ne se termine pas par la résolution, elle se termine à la moitié de l'action. C'est appréciable, les changements de procédés, ça rafraîchit l'histoire et évite qu'on se lasse par des trames trop similaires.

Bref, un petit plaisir à savourer, je vais tenter de ne pas trop tarder à lire le 3e tome pour ne pas oublier les éléments clés de celui-ci, donc attendez-vous à en entendre parler tout bientôt ! 

 

2005, 317p.
Editeurs : Rageot

Commenter cet article
F
Comme toi, j'adore lire les romans de Bottero car ils sont faciles à lire tout en étant de qualité et on ne s'ennuie jamais ! Et pour la facilité de l'histoire, ça c'est le propre des livres
d'Ewilan, j'avais trouvé aussi que certaines choses étaient bien facilement résolues dans la trilogie de La Quête. En tout cas, j'ai lu ce tome-là à l'automne dernier et j'ai l'ai trouvé bien
sympa.
Répondre
L


Agreed! =)