Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Marie Caillet - La Relève (L'Héritage des Darcer, T3)

Publié le 28 Février 2013 par Lyra Sullyvan in Romans français, L'Héritage des Darcer, Marie Caillet, Fantasy, SFFF au féminin, 2013, Michel Lafon

Blablablaaa, spoilery spoilers que je veux pas mettre alors tant pis pour le résumééé. C'est la suite des aventures de Mydria, Orest et tous les autres. 

----------------------------------

Pfiou, 1 mois et demi pour obtenir ce bouquin, la galère ! Mais j'ai fini par l'avoir, et je l'ai lu avec grand plaisir, et un peu de tristesse de savoir qu'il signait la fin de la trilogie. Et encore une fois, je l'ai lu en commun avec Blackwolf qui souhaitait également le lire.

Déjà, ça commence bien, résumés des deux premiers tomes au début du livre. Ça tombe bien, si je me souviens de l'idée générale et de quelques persos, y a des détails qui me manquent pour me rappeler du pourquoi des choses. Ça fait un an que j'ai lu le tome 2, après tout, et ma mémoire aime me jouer des tours. Autant dire que quand j'ai ouvert le livre en me disant que mes idées étaient un peu brumeuse sur les tomes précédents et que j'espérais trouver un résumé, j'ai été exaucée. De même, le petit lexique en fin de livre pour rappeler les mots spécifiques à l'univers, en faune, flore et artefacts nous replonge volontiers dans ce monde en nous rappelant des petites choses qu'on pourrait avoir oublier ou en nous en faisant découvrir de nouvelles. D'ailleurs, bravo pour l'imagination, il y a des choses vraiment bien pensées et qui se fondent à merveilles dans l'histoire. Enfin, la couverture est vraiment sublime. J'étais pas franchement fan de la première, encore moins de la deuxième (question de goût), mais celle-ci est vraiment magnifique et conclue cette saga en toute beauté, littéralement !

Passé le résumé de début de livre, donc, on replonge en Edrilion où l'histoire s'est arrêtée, et l'on retrouve les personnages qui, s'ils ont bien évolué pour certains, gardent des traits bien marqués d'eux-même version tome 1 qui donne de l'énergie aux discussions. Je parle de My (qui passe de jeune fille un peu trop gâtée à leader capable de gérer des intrigues et des conflits politiques et des guerres) et Orest (qui tout en gardant un peu de sa réserve s'ouvre peu à peu et qui parvient quelques fois – pas toujours - à remettre un peu sa fierté à sa place , mais aussi d'Allian qui semble gagner en maturité et en aisance dans ce tome, même si à un moment clé je me suis demandé où étaient passés sa diplomatie et son bagou, parce que ça déservait le groupe à ce moment dans l'histoire. Et au final j'ai vraiment apprécié ça, parce que, que des personnages aient un caractère défini, c'est normal, mais qu'ils aient des failles dans leur propre caractère et aient des actions surprenantes rend les choses encore plus réalistes. On a tous des moments où on montre sans s'expliquer un trait de caractère qui ne nous ressemble pas. Et ici c'était bien dosé.

Les autres personnages ont aussi attiré mon attention, de Xion, personnage étonnant et touchant, aux Siartt qui par leur réalisme m'ont un peu fait grincer des dents, même si je comprends leur état d'esprit, en passant par les différents Kmett et Fauconniers dont les particularités sont vraiment chouettes et qui apportent définitivement une touche de je-ne-sais-quoi à cette histoire. Plus particulièrement Kebren et Eisdreel qui sont vraiment attachants, chacun à leur manière, mais au final assez semblables dans leurs différences, ou encore Haresh. Petit bémol cela dit pour Welfandà qui est un peu trop en mode méchante-et-pis-c'est-tout. Mais bon, c'est loin d'être le cas de tous les personnages, alors on pardonne. Le Sanreth semble plus crédible, plus humains dans ses réflexions.

Et puis, les aspects romance sont teeeeellement loin des clichés actuels, loin des trucs niais à souhait. Ici, c'est une relation à la dure, où les discussions clashent, où les rôles s'inversent, où l'on fait des sacrifices pour le bien du reste, et au final je pense que c'est pour ça que j'ai eu ma minute fangirl (oui, il y a une fangirl en moi, je l'admets volontiers :P) à un certain passage : cette relation est plus réaliste et plus saine que bien d'autres même si l'inverse peu sembler plus évident. C'est extrêmement mature pour des adolescents/jeunes adultes, et ça, ça me parle. Y en a marre des histoires qui prennent les ados pour des enfants ou des êtres trop jeunes pour être capables de réflexions poussées. Alors quand j'en trouve qui dépeignent des trucs chouettes, et qui te font limite oublier l'âge des persos principaux, j'aime (entendre par là j'aime appréhender un personnage pour son caractère, pas pour son âge, dans les bouquins comme dans la vraie vie).

De plus, l'auteur nous abreuve de retournements de situation aussi surprenants qu'inattendus alors qu'on réalise avec le recul qu'ils étaient parfois partiellement annoncés. Certains m'ont mis les larmes aux yeux d'excitation, d'autres m'ont serrée le cœur, et d'autres encore m'ont laissée sur le cul. S'il y a parfois des ellipses ou quelques facilités qui peuvent laisser un poil perplexe, au final c'est pas tellement gênant, ça évite de perdre trop de temps en blabla pas si utile que ça et ajouter un peu de piment à l'histoire. L'auteur va à l'essentiel et nous laisse imaginer les trucs moins important qu'elle n'évoque que brièvement. Et puis, ces retournements de situations surprennent aussi parce que l'auteur ne tombe pas dans le cliché d'épargner les personnages auxquels on s'attache. C'est loin d'être aussi brutal que dans trône de fer, mais les héros en ont pour leur part de misère et de perte. Donc, série jeunesse, peut-être, mais pas pour enfants non plus, à mes yeux. Série qui me manquera, mais je pourrais toujours y retourner !

Je conclurai avec le fait que la référence, à peine voilée, à un film culte m'a fait bien rire. :D

Articles liés : Tome 1, Tome 2


L'avis de mon binôme de lecture : Blackwolf

 

2013, 377p.
Editeurs : Michel Lafon

Commenter cet article
B
C'est vrai qu'on se retrouve pas mal dans nos avis, en tout cas un très bon troisième tome :)
On se retrouve pour la prochaine LC ^^
Répondre
L


Avec plaisir ! =)