Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Marie-Aude Murail - Oh, boy!

Publié le 24 Septembre 2012 par Lyra Sullyvan in Romans français, Marie-Aude Murail, Jeunesse, 2000, Gift, L'école des loisirs, LGBTQ+, Diverse Reads, Autrice

couv53941455

Siméon, Morgane et Venise Morlevent se découvrent un matin sans parents. Qui va les adopter ? 
Josiane, leur antipathique demi-soeur, ou leur demi-frère Bart, qui change de petit copain tous les jours et qu’ils adorent ? Le pire, c’est que Bart et Josiane se détestent...
Une histoire remarquablement ficelée, une ribambelle de personnages attachants qui ont un sens aigu de la répartie, un discours intelligent et une très appréciable ouverture d’esprit : voilà précisément ce qui rend ce livre irrésistible.

--------------------------------------

Ahhh Marie-Aude Murail... Quand j'étais au collège, avec une copine de l'époque, on passait notre temps au CDI et on empruntait sans arrêt des bouquins. Marie-Aude Murail, je connaissais ce nom par coeur. Et j'étais persuadée d'avoir lu plusieurs de ses bouquins à l'époque. Et y a quelques mois, j'ai réalisé que j'en avais lu.... absolument aucun. Je ne comprends pas pourquoi, ni comment. L'amie en question les lisait tous, j'en suis certaine. Et j'avais envie de les lire. Alors pourquoi je ne l'ai pas fait est un grand mystère. J'en causais l'autre jour (genre y a un an) avec une amie, de cet ébahissement ressortant de la consultation intensive des synospsis de tous les bouquins de l'auteur et de ne me rappeler d'aucune de ces histoires. Et puis bien évidemment, mon anniversaire approchant, j'ai vu Oh, boy! apparaître dans ma BAL quelques semaines après. ^^' Et super merci (parfaitement) demoiselle, grâce à toi j'ai pu réparer une petite partie de ce manque !

Mon premier Murail donc, et..oh, boy! Quel livre ! L'écriture est parfaite, l'histoire est très bien amenée, sans condescendance ni infantilisation. Les termes sont tels qu'ils sont, aussi durs à entendre soient-ils pour des enfants/ados. C'est ce que j'ai adoré dans l'écriture de l'auteur : elle parle à des jeunes normalement, en leur expliquant les choses sans les édulcorer. Je sais que c'est important de préserver un peu l'innocence des enfants, mais ce qu'ils voient, ils le comprennent d'une manière ou d'une autre, alors autant que ça soit avec un peu d'aide et des réponses à leurs questions. Que ça soit le PACS, la maladie, les relations entre les gens ou autre, ici, pas de pitié pour la vérité, sans pour autant l'apporter de manière brutale. Juste un éclaircissement sur ce qu'il se passe, sur le sujet de la conversation, sur ce qui se passe autour d'eux, les informations sont là.

En dehors de ça, j'ai toujours eu un faible pour les prénoms bizarre et surprenant dans les histoires (un peu moins dans la vie réelle), et pour les ados malins (on a trop tendance à oublier qu'on est pas nécessairement des êtres stupides quand on est ado, en grandissant, je trouve, comme si on rejetait toute cette période et qu'on acceptait de dire qu'on était stupide pendant celle-ci, alors que c'était loin d'être le cas, même si on se laissait beaucoup plus emporter par nos émotions (et nos hormones)).

Après, c'est clair que parfois Siméon et Morgane ont tendance à paraître un peu plus âgés qu'ils ne le sont vraiment, mais j'ai envie de dire, quand on a lu l'histoire, on comprend pourquoi. Mais bref, je digresse. Siméon, Morgane et Venise sont trois jeunes attachants, liés par les liens sacrés de la fraternités, et qui n'ont pas envie d'être séparés.  Et c'est aussi là qu'on découvre que adulte avec une vie bien rangé ne signifie pas nécessairement responsable, et qu'adulescent un peu paumé ne signifie pas nécessairement l'inverse. J'ai aimé ce renversement des croyances entre autre, et l'honnêteté des liens entre les gamins et Bart, notamment.

Bref, j'en tire probablement beaucoup plus que ce que ça présuppose, mais j'ai passé une excellente lecture (ai-je mentionné que je l'ai lu en une soirée ?), passant du rire aux larmes, avançant avec l'histoire qui coule d'un fluide naturel jusqu'à la dernière page, et passant quelques minutes à ne pas parler, ne pas bouger, juste accepter ce que ça a changé en moi, et assimiler ce que je venais de lire.

Oh, boy! est un de ces livres qui laisse des traces et dont il ne m'a pas été facile de parler. Les plus attentifs auront peut-être remarqué que j'avais fini ce livre avant La Trilogie des Magiciens, que j'ai pourtant commenté plus tôt ce qui est assez inhabituel chez moi, j'en conviens. Je n'étais simplement pas prête à en parler avant, j'avais besoin de le digérer, et de trouver les mots. Mais malgré ma tendance à trop réfléchir et le temps qu'il m'a fallu pour en parler, ça reste un livre frais, agréable et drôle, ne passez pas à côté de ce petit bijou jeunesse, même si vous estimez à avoir passé l'âge (mais entre nous, on sait très bien qu'il n'y a pas d'âge pour lire des romans pour ados et pré-ados).

Avertissement : vous risquez d'avoir le "oh, boy!" facile après la lecture de ce livre (mais c'est p'tet que moi, qui avait déjà tendance à le dire de temps à autres, que ça n'a pas arangée :P)

Citations :

 "-Alors je vais vous dire mon secret.
Morgane parlait très bas et tête baissée
-Quand maman est morte, on a fait un jurement, moi Venise et Siméon.
-Un jurement? répéta la psychologue.
-Oui. On a juré qu'on pourrait pas nous séparer.
-Morgane releva la tête et précisa: 
-Le jurement c'est: 'les Morlevent ou la mort'
-Les Morlevent ou la mort? fit la psychologue en écho.
-Oui."

* "- Je suis pédé. C'est de naissance. Qui est-ce que je dérange ?
- Moi, dit Siméon. Tu ne vois pas que je révise ?"


2000, 207p.
Editeurs : L'école des loisirs

Ils en parlent aussi : paikanne, Frankie, Flo_Boss, ...

Commenter cet article
R
Mais pourquoi je ne l'ai toujours pas lu ?? Hein, pourquoi ?
L


C'est vrai, ça, hein ?! :P



C
Non c'était des recueils de nouvelles façon polar... tiens faudrait que j'essaie de retrouver la collec... :))
L


D'acc ^^



C
quand j'étais au collège je lisais surtout des romans d'agatha christie ou des polars. je me souviens notamment d'une collection avec Hitchcok en couverture, il y en avait plein au cdi et je
piochais régulièrement dedans!
L


C'était pas "Les trois jeunes détectives"? Dans la colletion de la bibliothèque verte, y avait une ombre de la forme de la tête d'Hitchcock sur chaque couverture.
J'adorais cette série :D



C
c'est une auteure que je ne connais absolument pas! mais tu en dis tellement de bien... je note et si je le trouve à la bibli, je l'emporte!
L


Ah oui ? C'est marrant comme d'une personne à l'autre les référents peuvent changer. Je l'associe beaucoup à la période collège, personnellement. C'est probablement
l'une des auteurs jeunesse française les plus lues, n'hésite pas à tenter !



L
C'est que tu me donnes envie d'y goûter... :D
L


Je suis vraiment (pas) désolée !!



P
C'est vrai que maintenant j'y pense souvent à cette expression! :D Contente que ça t'ait plu! J'adore également (évidemment!)
L


J'y pensais déjà avant mais ça n'a pas aidé :P



F
Merci pour le lien ! Tu sais donc que j'ai beaucoup aimé ce livre vraiment super et tendre. Des livres jeunesse comme cela j'en redemande !
L


J'en redemande aussi ! Je vais essayer de m'en procurer d'autres pour les lire ^^



A
Ce livre est juste magnifique ! C'est tellement de choses à la fois que je l'ai lu aussi en une seule fois. Même les larmes que j'ai versées ne m'ont pas arrêtées !
L


J'en étais vraiment pas loin, des larmes !