Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Jean-Laurent Cassely - Paris, mode d'emploi

Publié le 16 Décembre 2012 par Lyra Sullyvan in Non-Fiction, Romans français, 2012, Jean-Laurent Cassely, Martin Vidberg, Guide

1389322

Comment survivre à une soirée after work avec de jeunes cadres parisiens ? Que dire à un Parisien auquel on n'a rien à dire ? Faut-il acheter des paniers de cerfeuil tubéreux bio pour sauver les agriculteurs d'Ile-de-France ? Comment être le couple parisien sur deux qui ne divorce pas ? L'auteur répond à toutes ces questions, dans un manuel de survie drôlement indispensable, pour tous ceux qui souhaitent triompher des situations les plus délicates dans la capitale... ou en rire.

---------------------------------

Ce bouquin est très second degré sur le parisien, mais pour autant j'ai eu du mal à accrocher, parce que bourré de clichés, condescendant et très exagéré. Parce que l'humour comme ça, ça va bien deux secondes, mais tout un bouquin, c'est chiant.

J'ai l'impression que l'auteur souhaite réduire le parisien à un groupe assez restreint de gens et snober tous les autres gens qui y vivent parce que ce ne sont pas des parisiens à ces yeux. Encore que j'hésite avec l'idée "je déteste tellement le parisien que je vais me foutre de sa gueule dans un bouquin". Mais comme les parisiens, comme tout groupe, représentent des tonnes de personnalités différentes, j'en vois vraiment pas l'intérêt.

J'en sais rien, je n'habite pas dans Paris même, et ne suis donc pas parisienne, dans tous les cas j'ai un regard très différent sur la chose. Beaucoup des concepts énoncés m'ont agacée puisqu'ils ne représentent pas pour moi la majorité des parisiens et ne sont que des clichés. Autant encourager les non parisiens à croire des trucs complètement erronés sur les habitants de la capitale.

Peut-être que je n'ai rien compris à l'intention de l'auteur, même si à mon avis si, simplement je n'ai pas accroché, mais de mon point de vue, le livre appartient aux lecteurs une fois lâché dans la nature, et j'ai passé la moitié du bouquin à être agacée alors que je ne suis même pas concernée.

Je n'ai pour autant pas détesté le bouquin et ait apprécié l'aspect "je lis un bout quand je veux", les liens entre les pages façon "livre dont vous êtes le héros" de manière plus subtile, les dessins de Martin Vidberg et quelques informations intéressantes malgré tout, dissimulées dans le reste. Y a même des quizz à la fin pour voir si vous avez bien enregistré toutes les conneries débitées.

Heureusement dans le lot, y a quand même des infos pertinentes et utiles, mais bref, ce bouquin n'est clairement pas de ceux que je recommanderai, personnellement.

Merci malgré tout à Livraddict et aux éditions Points pour ce partenariat !

 

2012, 214p.
Editeurs : Points

Commenter cet article
S
Ce côté moqueries lourdes et répétitives sur des détails qui se veulent englober toute la population m'avait déjà gavée dans A Year in the Merde, et je crois que tu avais eu plus de patience que<br /> moi sur celui-là, alors sans façon...<br /> Je pense que c'est juste fait pour être humoristique tout en dénonçant certains côtés, mais j'avoue que l'exagération et le globalisme ont tout l'effet contraire sur moi (et sur toi aussi<br /> apparemment ^^)
L
<br /> <br /> Aaah, merci de mettre des mots sur ma pensée que je n'arrivais pas à exprimer clairement. C'est exactement ça ! A Year in te Merde j'avais bien aimé, sans adorer.<br /> Par contre la suite je me suis fait chier, et j'ai pas eu envie de continuer avec le suivant. Là c'est encore plus "je tape dans le tas", effectivement.<br /> <br /> <br /> <br />
S
Je viens de me l'acheter.<br /> j'ai lu ta chronique avec attention.<br /> Je vais le lire en prenant du recul.<br /> Merci!!!
L
<br /> <br /> Tu y seras peut-être plus réceptive que moi, y en a qui se sont marrés tout du long. J'sais pas, ma situation géographique joue peut-être dans ma perception du truc,<br /> mais là je trouve que c'était trop exagéré pour que ça soit vraiment marrant. ^^'<br /> <br /> <br /> <br />