Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Gauthier & Almanza - Aristide broie du noir

Publié le 31 Octobre 2010 par Lyra Sullyvan in Graphic stuff, BD, Séverine Gauthier, Jérémie Almanza, 2008, Gift, Autrice, Delcourt

Chaque soir, c'est pareil, le cortège infernal, le défilé de monstres et leurs chants sépulcraux. Aristide lutte, tout seul, contre un sommeil fatal. Il surveille les monstres, repousse leurs assauts.

---------------------------------

Difficile de vaincre la peur du noir, pour un enfant. Cette BD a mes yeux est un bon moyen d'y parvenir, même si elle peut effrayer un peu au début.

Aristide est un petit garçon solitaire et insomniaque, quoi de plus normal, les monstres hantent sa chambre chaque nuit ! C'est un personnage ingénieux mais terrorisé par le noir, qui est vraiment très bien dépeint. Je trouve que son visage reflète très bien son aspect angoissé, terrifié, etc. Il est touchant, je trouve..

L'histoire (Séverine Gauthier) est racontée par les images et le point de vue du narrateur, les personnages n'interviennent pas dans le texte. La réflexion qu'elle suscite est intéressante et la manière dont c'est raconté est bien choisie et bien amenée. Les dessins (Jérémie Almanza) quant à eux sont vraiment chouettes, dans des tons assez sombres mais très doux. L'infinité de monstres et de leurs formes rend très bien l'aspect effrayant de leur vision pour Ari. Encore une fois, les cases ne sont pas toutes bien régulières, de la même taille, comme dans les BD traditionnelles. Certaines images prennent toute la page, parfois il y en a 2 ou 3 dans celle-ci, délimitées par des lignes blanches ou noires.

En conclusion, encore une chouette découverte pour ma part, encore cette impression de douceur, de poésie qui plane (les rimes et la douceur des pages y sont peut-être pour quelque chose, au moins un petit peu :P)..

J'aime explorer ces BD plus modernes, moins traditionnelles. Les univers qu'elles portent me plaisent beaucoup, et me touchent davantage que celles que j'ai pu lire par le passé par leur originalité et les thèmes abordés.

Je pense que vous n'avez pas fini d'entendre parler de BD par ici ! (De toute manière, celle ci n'est que la première des 3 que j'ai eu aujourd'hui, donc y en aura encore au moins 2, et je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin !)

2008, 48p.
Editeur : Delcourt Jeunesse

Ils en parlent aussi : Herisson08, Lauredumiroir, ...

aristide_almanza_02.jpg

Commenter cet article

Miss Spooky Muffin 18/02/2011 11:41


(on se la refait)
Je l'ai lu ce matin et super, génial, whaou, tout ça quoi. Je suis triste qu'il n'y ait qu'un seul tome, pour une fois j'en redemande...
Tu ne trouves pas la fin un peu triste quand on y pense ?


Lyra Sullyvan 18/02/2011 11:44



Si ! Je me souviens que 'lauteur disait qu'elle avait écrit une fin plus précise, et qu'elle avait préféré la changer pour laisser le lecteur imaginer ce que ça
voulait dire.



Taliesin 31/10/2010 23:12


Ouais ça a l'air bien sympa... Bon par contre je pense que je vais pas me jeter dessus comme pour Alphonse...


Lyra Sullyvan 31/10/2010 23:13



J'ai un tout petit peu moins accroché, même si j'ai beaucoup aimé aussi :) Pas autant d'émotions à la fin. Mais une très chouette lecture quand même :)



Lelf 31/10/2010 18:53


Aristiiiiiiiide


Lyra Sullyvan 31/10/2010 19:11



Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ^^