Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Francis Scott Fitzgerald - *The Great Gatsby

Publié le 11 Août 2012 par Lyra Sullyvan in Romans américains (USA), Francis Scott Fitzgerald, 1950, Classique

couv57272952

The parties at Gatsby's Long Island mansion were legendarily glamorous affairs.
Yet amid the throng of guests, starlets and champagne caiters, their host would appear oddly aloof. For there was only one person Jay Gatsby sought to impress. She was Daisy Buchanan: married, elegant, seducing men with a silken charisma and 'a voice full of money". 

-------------------------------------

Ces derniers temps, je n'arrêtais pas d'entendre parler de The Great Gatsby. Entre le film qui va sortir dans quelques mois, l'affiche de la couverture qui est à Shakespeare & Co. et que je vois à chaque fois que j'y vais, et John Green qui en parle de temps en temps sur son vlog...

Du coup, j'ai eu envie de le lire, même si je ne suis pas très branchée classique et que je n'avais pas franchement aimé mon premier essai avec Fitzgerald (peut-être parce que c'était une traduction ? Mais j'en doute). Et de toute manière, je préfère lire le livre avant de voir le film, donc la question ne se posait plus.

Et au final, même si ça garde la particularité d'un bouquin classique, et que je n'adore pas la plupart des livres qui sont considérés comme tels, j'ai malgré tout apprécié cette lecture. Les premières pages étaient les plus difficiles à passer puisqu'elles sont très lentes et posent le cadre. Le livre n'est pas spécialement un film d'action, donc une partie lente dans un livre pas très mouvementé, je vous laisse deviner. Mais par la suite, l'histoire gagne en intérêt et on saisit un peu mieux la forme du caractère de chaque personnage.

Ce qui fait que j'ai un coup de cœur pour un livre en général, c'est les personnages et les relations entre eux. Dans les classiques, j'ai beaucoup de mal à apprécier les personnages car il y a trop de distance avec eux. Ça a été pareil ici, surtout que la moitié avaient des comportements et des réflexions assez casse-pieds, même si elles sont appropriées à la période d'écriture. Se replacer dans le contexte ne rend pas louable certaines valeurs.

Ce qui m'intrigue avec ce livre, c'est que je sens qu'il y a des choses cachées derrière l'histoire, des éléments à creuser. J'apprécie également le style de l'auteur dans sa manière de raconter les choses, en les décrivant sans être totalement explicite dans les premiers temps.

J'ai par contre eu parfois du mal à comprendre comment il faisait évoluer ses conversations. Des personnages qui tirent des conclusions ou interprètent des paroles alors que rien ne s'y prêtait, comme si certaines lignes avaient été oubliées. Et parfois une cohérence douteuse entre des phrases avec un retour en arrière dans la conversation out of the blue.

Dans tous les cas, même si j'y ai passé du temps malgré l'épaisseur restreinte, cette lecture s'est achevé avec un sentiment de « c'était pas si mal, en fin de compte ». Être partie en vacances, loin d'internet, au calme avec des potes avec des moments tranquilles de lecture, ça aide à reprendre le rythme de lecture que j'avais perdu depuis quelques temps !

Bon et vous, vous comptez allez voir le film ? Z'avez lu le livre ? Vous allez le lire ? Avant ou après le film ?

 

Citation :

“'Open another window,' commanded Daisy, without turning around. 
'There aren’t any more.' 
'Well, we’d better telephone for an axe—'”

(Well, that escalated quickly.)

 

1950, 172p.
Editions : Penguin
Titre français : Gatsby le magnifique

Commenter cet article
M
j'ai étudié le livre à la fac : un de mes premiers romans en anglais, et on ne peut pas dire que ça ait été une réussite. de plus, mes cours n'étaient pas à la hauteur, donc...
il faudrait que je le relise maintenant, avec le recul, mais vu le souvenir que j'en ai, je n'ai pas trop le courage...
Répondre
L


Oui, le contexte de lecture joue pas mal, souvent.. Te force pas si tu ne t'en sens pas l'envie, ça doit rester pour toi, surtout =)