Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Charles Dickens - Les Aventures d'Olivier Twist

Publié le 31 Mars 2010 par Lyra Sullyvan in Romans anglais, Charles Dickens, Classique, 1838


9782211084765.jpg
 
Olivier Twist est un feuilleton criminel d'une noirceur concentrée.
Un angélique orphelin échappe aux sévices que les institutions charitables de l'Angleterre victorienne réservent aux enfants abandonnés pour tomber dans les plus fangeux cloaques des bas-fonds londoniens. L'apprentissage précoce du vice et du crime y est de règle pour échapper à la misère et à la faim. On n'oubliera guère, après les avoir croisés, ni l'abominable Bumble ni le ténébreux Fagin, cette saisissante préfiguration des gibiers de bagne qui hanteront Les Misérables de Victor Hugo. Créations de l'imaginaire ? Ombres portées des terreurs et des cauchemars de l'enfance ? Peut-être. Toujours est-il que les contemporains y virent le reflet de la réalité. "Il n'y a pas tant de différence entre ce noir tableau de l'enfance et le tableau de l'usine par Karl Marx", remarque d'ailleurs le philosophe Alain.
Il faut s'en souvenir à chaque page en découvrant Les Aventures d'Olivier Twist.
 
-------------------------------
 
Pour commencer, j'ai été agacée par la traduction du prénom dans le titre français. Depuis quelques années les éditions ont toutes mis "Olivier" à la place d'Oliver, pourtant, tout le monde connait ce personnage comme Oliver. Quoi, c'était pas assez français à leur goût? L'histoire ne se passe pas en France pourtant, je ne vois pas pourquoi il y a lieu de traduire quand tout le monde est accoutumé au prénom d'origine. M'enfin, passons à l'intérieur du livre.

Si au début j'ai été charmée par les périphrases de Dickens, sa manière inhabituelle de présenter les choses avec une pointe d'humour à peine masquée, j'ai fini par m'en lasser, en voyant que cela ralentissait considérablement l'histoire. Il y a beaucoup d'éléments inutiles qui font trop durer le livre, et du coup on se retrouve avec 725 pages alors qu'il aurait pu facilement en faire 300 de moins. Et même si l'histoire est sympa et que le style aurait pu rendre le tout suffisamment divertissant pour ne pas trop sentir passer les 700 pages, bah j'ai fini par m'ennuyer et à attendre désespérément que ça avance, et que j'en vois le bout. Le mieux est l'ennemi du bien parait-il, Dickens aurait du faire un peu moins "mieux" à mes yeux, pour ne pas me perdre.
 
De plus, j'ai eu un peu de mal à vraiment identifier certains persos, parce que certains se ressemblent, y en a qu'on plusieurs surnoms différents, alors ça a été un peu compliqué par moment de savoir qui était qui et qui faisait quoi, mais bon, ça ne m'a pas trop trop gêner pour suivre l'histoire alors ça va. Mais ça ne reste que mon avis et d'aucuns ont probablement réussi à lire ça de manière très fluide.  
 
Ceci mis à part, j'ai apprécié l'histoire, malgré ces clichés d'époques (notamment sur la femme) et je suis contente d'avoir découvert ce classique. 
et je ne pense pas bouder Dickens pour d'autres livres (sauf s'ils ont l'air de pavés, je veux pas retenter l'expériences), alors on verra bien. :)

Citation :

"En vérité le Finaud, s'autorisant de leur intime amitié, saisit mainte occasion de reprendre son compagnon, avec gravité, au sujet de ces inconvenances, et le jeune M. Bates prit en très bonne part toutes ses remontrances ; en effet il se contenta d'inviter son ami à aller se faire pendre, ou à se fourrer la tête dans un sac, ou de lui répondre par quelque autre compliment humoristique tout aussi élégamment tourné, et dont le caractère heureusement approprié suscita une vive admiration dans l'esprit de M. Chitling."
 
1838, 725 p.
Editions : Le Livre de Poche

Livre lu dans le cadre d'une lecture commune avec Ellcrys, Mango et Belledenuit.
Commenter cet article

Bénédicte 10/10/2010 12:33


c'est le premier Dickens que je lis et j'en lirai surement d'autres


Lyra Sullyvan 10/10/2010 15:49



Oui, je pense que j'en relirai aussi, malgré les longueurs parfois :)



lounapil 26/04/2010 17:18


Rooo, il faut que je le lise, c'est une de mes LC!


Lyra Sullyvan 26/04/2010 17:55



Héhé, une LC de pas mal de monde, ces derniers temps ^^


J'espère qu'il te paira :)



Azariel87 03/04/2010 17:04


Je vais bientôt le lire je pense. Je suis tout à fait d'accord avec toi pour le changement de nom. Depuis tout petit on sait que c'est Oliver Twist...

J'espère qu'il me plaira.


Lyra Sullyvan 03/04/2010 17:06



J'espère aussi qu'il te plaira, et que tu ne t'ennuieras pas :)



Véro 31/03/2010 16:13


Bon, c'est un livre qui ne m'a jamais vraiment tenté et finalement, ta critique me conforte dans mon idée.


Lyra Sullyvan 31/03/2010 17:49



Ben l'histoire est sympa quand même, et y en a qui ne sont sont pas ennuyés ^^


Peut-être qu'il existe une version courte pour les enfants?



Lexounet 31/03/2010 14:03


Je n'ai toujours pas lu du Dickens mais c'est prévu. Ce ne sera sans doute pas par ce titre mais il faudra que je le lise quand même.


Lyra Sullyvan 31/03/2010 14:20



Bonnes lectures alors ^^



L'Ogresse 31/03/2010 13:33


J'ai ressenti les choses un peu comme toi et j'ai ete un peu decue par ce classique. J'ai de loin prefere ses adaptations cinema et tele, c'est dire !


Lyra Sullyvan 31/03/2010 14:20



Ce sont des choses qui arrivent ^^ Je pense que le fait d'avoir vu David Copperfield avant a rendu les choses un peu redondante et que ça a contribué à mon ennui,
mais bon ça n'en rend pas mon avis totalement négatif pour autant ^^



Mango 31/03/2010 11:24


Je n'ai pas ressenti cette impression de longueurs, peut-être parce que je lisais un autre livre en même temps comme à mon habitude! J'ai réussi à aimer Oliver et à bien prendre fait et cause pour
lui! Bref, j'ai passé un bon moment avec cette lecture!
Je ne connaissais pas encore ton blog, mais voilà c'est fait! Je te mets en lien sur le mien!


Lyra Sullyvan 31/03/2010 12:52



Ah! Ca peut aider en effet, j'ai tendance à ne lire qu'un livre à la fois pour rester dans l'histoire. :)


C'est gentil merci ^^



Tiphanie 31/03/2010 11:22


La plupart de ses romans sont des gros pavés, j'ai plutot bien aimé Oliver Twist, j'ai beaucoup aimé De grandes espérances mais j'ai abandonné Pickwick papers


Lyra Sullyvan 31/03/2010 12:51



Je verrai pour De grandes espérances alors. Mais après avoir vu David Copperfield, et lu Oliver Twist, je commence à me demander s'il ne reste pas toujours dans le
même sujet, si ce n'est dans ses livres jeunesses. J'verrai :)



belledenuit 31/03/2010 09:39


Bon bon bon, tu as à peu près le même avis qu'Ellcrys finalement. Moi, par contre, j'ai adoré ce bouquin et il me tarde de me plonger dans un autre ouvrage de l'auteur. Si tu veux tenter autre
chose sans que ce soit un pavé, tu peux toujours lire "Un chant de Noël" (que par contre je n'avais pas plus apprécié que ça - hormis la plume de l'auteur).


Lyra Sullyvan 31/03/2010 12:50



Ben j'ai trouvé ça sympa, mais y a trop de moment où j'avais du mal à suivre parce que je ne voyais pas l'intéret de tel ou tel partie dans l'histoire, du coup je
m'ennuyais.


Il est dans ma PAL :)



Ellcrys 31/03/2010 08:42


Je suis contente de ne pas être la seule à m'être ennuyée avec ce titre. Pourtant j'ai beaucoup aimé la plume de Charles Dickens, mais tu as raison, il a voulu trop bien faire... Bel avis en tous
cas.
Au fait, j'ai rajouté ton lien dans mon billet.


Lyra Sullyvan 31/03/2010 12:49



Oui, ça c'est sûr, il a une jolie plume :)


Merci :)