Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

C.S. Lewis - Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique (Le Monde de Narnia, tome 2)

Publié le 4 Juin 2010 par Lyra Sullyvan in Romans irlandais, Fantasy, C.S. Lewis, Narnia, 1950, Gallimard

Pendant la seconde guerre mondiale, les raids aériens se succèdent sur Londres. Peter, Edmund, Susan et Lucy ont trouvé refuge chez un vieux professeur quelque peu excentrique. Au cours d'une partie de cache-cache, Lucy pénètre dans une armoire. Elle se dissimule parmi les vêtements qui, insensiblement, deviennent les arbres d'une forêt enneigée. C'est ainsi qu'elle découvre l'extraordinaire pays de Narnia, où règne une sorcière aux pouvoirs maléfiques...

----------------------------------------------

Me voici de retour pour le tome 2 de Narnia, et je dois dire que je suis un peu moins enthousiaste. Si l'histoire est sympathique, bien qu'un peu courte, le style est insupportable. Ok, ça date du milieu du XXe, mais quand même. C'est lourd, pas crédible, sexiste, redondant, et pas subtile pour un sous. C'est vraiment casse pied de lire 5 ou 6 fois que 'tout le monde sait que refermer une armoire dans laquelle on se trouve est vraiment sot'. Le côté manichéen de l'histoire est toujours très présent. Soit tout gentil, soit tout méchant, et quand un personnage change de "camp", il le fait de manière radicale, il change complètement de comportement et de caractère. Bref, heureusement que l'histoire, rattrape les choses. Je pense que le style m'a davantage marqué parce que je connais l'histoire, alors j'espère que ça me gênera moins dans le suivant..

Sinon, je comprends que l'auteur ait voulu épargner des scènes difficiles aux gamins, mais parfois ça va un peu trop vite. On sait que untel combat contre untel, et pouf ça y est c'est fini hop hop hop, on s'en fout que l'un des untels soit un gamin de 15 ans (ou quelque chose du genre, on imagine) et qu'il sache se battre à l'épée contre des bêtes qui ont certainement plus d'expérience de combat que lui qui n'a jamais pratiqué de sa vie. Enfin bref, je veux bien que ça soit pour les enfants, mais c'est un peu saugrenu, et à mon avis le texte vieillit très mal (et je ne pense pas que la traduction soit la seule responsable).

Enfin bon, tout n'est pas négatif hein, il y a des personnages sympathiques (j'aime bien M. Castor et un personnage que je ne m'attendais pas du tout à trouver dans cette histoire, entre autre), les scènes vraiment chouettes (notamment celle avec Aslan dans le château, où l'imagination peut vraiment donner quelque chose de sympa). L'histoire, aussi abrégée soit-elle, reste inventive et intéressante.

J'ai trouvé que l'histoire du film était quand même très proche du livre, dans l'ensemble, même si les lourdeurs de style dans le langage des Pevensie n'apparaissent pas (ou en tout cas, pas autant, ça ne m'a pas marqué).


1950, 100 p.
Editeurs : Gallimard
Titre original : The Chronicles of Narnia, book 2: The Lion, the Witch and the Wardrobe 

 

J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune avec Melisende, Setsuka, Vero, Alexiel et Poet24.

Commenter cet article
V

J'ai préféré le second au premier mais il est vrai que la répétition est pénible. RDV au 3e quand même ?


Répondre
L


Bien sûr, j'irai jusqu'au bout ! L'histoire me plaît bien, même si un peu simpliste par moment, y a de très bonnes idées et le monde est intéressant, c'est le style
qui me botte moins. :)



M

C'est rigolo que tu sois déçue par celui-ci, de mon côté, j'ai été un peu plus attirée par l'histoire de ce tome que par celle du premier.
En revanche, je suis complètement d'accord avec toi au sujet du style et du côté très manichéen. C'est enfantin, mais j'ai l'impression que Lewis se dit "enfantin = simpliste" ; il ne faut pas
croire, les gamins ne sont pas des abrutis ! Même si, à l'époque, j'imagine que la pensée était différente...
'Fin bref, nous verrons ce qu'il advient dans le troisième opus ! ^^


Répondre
L


Ben l'histoire est sympa, c'est surtout le style qui m'a géné. Et justement, le fait que l'histoire soit simpliste alors que le langage ne l'est pas spécialement,
j'ai trouvé ça.. incohérent ! ^^