Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

C.S. Lewis - L'Odyssée du passeur d'Aurore (Le Monde de Narnia, tome 5)

Publié le 8 Septembre 2010 par Lyra Sullyvan in Romans irlandais, C.S. Lewis, Fantasy, Narnia, 1952, Gallimard

Eustache Clarence est le garçon le plus insupportable d'Angleterre. C'est du moins l'avis de ses cousins, Edmund et Lucy. Hélas, les voilà condamnés à le supporter durant l'absence de leurs parents! Mais le jour où les trois enfants entrent dans un tableau et sont précipités dans les dots, à quelques brasses du navire de Caspian, roi de Narnia, Eustache perd sa belle assurance. Quelle part prendra-t-il à l'extraordinaire aventure qui les attend ?

------------------------------------------

Bande de veinards, c'est re moi ! 5ème tome de Narnia donc, et antépénultième de la saga !
L'histoire de ce tome-ci a quelque chose du voyage initiatique, un petit goût du Petit Prince qui m'a fait l'apprécier un peu plus que les autres (avec quelques références bien sympathiques à L'Odyssée d'ailleurs). On suit le parcours du Passeur d'Aurore vers le bout du monde et ses étapes dans différentes îles toutes plus mystérieuses les unes que les autres.
 

Certes j'ai toujours du mal avec le style de l'auteur, ses tournures de phrases, le manichéisme de ses personnages, les pièges évidents dans lesquels ils tombent, mais bon, c'est Lewis, je finis par avoir l'habitude. Ici, nous ne sommes plus avec Susan et Peter, mais Lucy et Edmund sont toujours présents, accompagnés de leur cousin Eustache, qui est exactement le jumeau comportemental d'Edmund dans le tome 2, tout comme Caspian est le reflet de Peter. Lewis a la fâcheuse tendance de se répéter dans ses intrigues, ses personnages. Il y a quelques modèles différents, et il les duplique (comme les réalisateurs du seigneur des anneaux se sont servit de très peu de personnes dupliquées pour créer l'armée des orques dans leur film).

Au bout du compte, je finis par penser que seuls le fait qu'il ait été parmi les précurseurs de la fantasy jeunesse et les idées qu'il a mises dans son histoire sont responsable du succès de Narnia. Il fait preuve d'une certaine pauvreté de style et de développement des personnages, or je pensais que ça s'arrangerait au fur et à mesure des tomes, il a eu le temps de s'approprier le support. Certes ses livres ne font qu'une centaine de pages chacun, mais quand même, il y a un peu d'abus dans l'air..

Quand je pense au nombre de personnages et d'entités différentes qu'a crée Rowling, et la capacité de se tenir à leurs personnalités respectives, je me dis que Lewis n'a pas fait montre d'autant de qualités dans son œuvre.

J'admire son imagination, mais je ne suis pas franchement fan du support qu'il a choisi pour la sauvegarder.
Tout ça pour dire, plus que 2 tomes et j'en aurais fini avec cet auteur. J'aurais essayé, mais c'est pas ma tasse de thé. J'aurais peut-être du me cantonner aux films tiens, pour une fois, je les trouve plus appréciables, malgré leurs défauts.

 

1952, 134 p.
Editeurs : Gallimard
Titre original : The Chronicles of Narnia, book 5 : The Voyage of the Dawn Treader


 
J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune avec Melisende, Setsuka et Vero.

Commenter cet article
F

Ce tome-là est vraiment ennuyeux ! Et c'est vrai qu'au bout de 5 tomes, rien n'a évolué, le style est toujours pareil, les personnage aussi, j'ai l'impression de faire du surplace !


Répondre
L


Pas moi qui vais défendre cette série ^^'



M

Moi je ne vois pas ce genre de trucs ^^' Donc ça me gêne pas :P


Répondre
L


Tant mieux, alors ^^ Vaut mieux savourer une lecture ^^



M

Dommage que t'accroches pas !
Moi, j'ai surtout hâte de voir le film moi !


Répondre
L


Beh j'aime bien l'histoire ^^ Donc j'ai aussi envie (peut-être pas hâte non plus) de voir le film, c'est le style et le manque de travail sur les personnages qui me
gène, donc bon ^^



V

Nan de mon commentaire !


Répondre
L


Ah ^^ Pas grave, ça arrive ^^



V

Nan mais tu as vu les fautes de frappe !!! Je vais bien finir par le faire ce billet ... bientôt... sous peu... dès que j'y pense ...


Répondre
L


Dans le livre ? Oui ! les "!" à la place des "a" à plusieurs reprises, et d'autres encore !


(à moins que tu ne parles de mon article j'vais le relire au cas où )



E

Oui c'est un peu ironique, désolé ^^
Mais à la lecture de ton billet, on a l'impression que tu commentes Narnia en général, et pas L'Odyssée du Passeur d'Aurore en particulier (d'où la carence en analyse que je crois voir).
Mais sinon c'est très bien commenté hein !


Répondre
L


D'acc, je comprends ce que tu veux dire ^^ Je crois que c'est parce que je me lasse un peu, j'avais même pas fait gaffe, mais chaque tome est tellement court qu'il
n'y a pas grand chose à en dire à mes yeux sans trop en révéler. :) Je ferai mieux pour le prochain ;)


Merci :) (c'est avec les critiques constructives qu'on avance !)



V

Je l'ai lu fin juillet et toujours pas chroniqué ... bref, je suis en retard mais il faut dire que comme toi, je commence à en avoir ras la casquette de dire me répéter ! D'ailleurs vu que tu dis
tout très bien, je vais juste mettre le titre à mon billet puis le lien verts ton article !


Répondre
L


Oui, dur de ne pas se répéter..


C'est plus une chronique si tu ne mets que ça ;)



E

J'ai lu qu'une fois les Narnia, à peu près tous au même moment, lors de la sortie du premier film et grâce à l'édition intégrale, ce fameux pavé (d'ailleurs j'ai fini le 2 la veille du jour où j'ai
vu le film).

Et je les ai pas relus depuis, n'en éprouvant pas le besoin comme c'est par exemple régulièrement le cas avec les Harry Potter. Les Narnia m'ont juste pas marqué, j'ai lu plusieurs fois de la
fantasy plus récente et d'un meilleur niveau, et le 5ème n'est même pas mon préféré.

Mais je m'en rends compte à la lecture de ton article (diablement concis en terme d'analyse :p), c'est dingue comme certains persos se font écho à travers la série ! O_o


Répondre
L


C'est ironique le "diablement concis en terme d'analyse" ? :P
Narnia ne me marquera pas non plus ^^ J'ai hâte de retrouver des séries qui m'emportent autant que L'assassin royal, entre autre. :)