Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Erik Orsenna - La grammaire est une chanson douce ; Les chevaliers du Subjonctifs

Publié le 28 Avril 2008 par Lyra Sullyvan in Romans français, Erik Orsenna, 2003, 2006

Je viens de terminer Les Chevaliers du Subjonctifs, mais comme c'est la suite de La grammaire est une chanson douce, je vais vous parler des deux :

La grammaire est une chanson douce :
 


Le livre de poche, 2003, 151 p.

 

4e de couverture :
Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t'aime.
Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps. Il me sembla qu'elle nous souriait, la petite phrase. Il me sembla qu'elle nous parlait :
– Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j'ai trop travaillé. Il faut que je me repose.
– Allons, allons, Je t'aime, lui répondit Monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pied.

Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi.
Tout le monde dit et répète « Je t'aime ». Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s'usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver.
 
 

Je crois que poésie et légèreté sont les deux mots qui me viennent quand je pense à ce livre. C'est simple, mignon, plein de tendresse et parfois même instructif. Un petit bonheur à lire et à relire. Un conte peut-être pour enfant mais qui peut atteindre tout autant les adolescents et les adultes.

Citation:
Jeanne, la narratrice, une jeune adolescente, pourrait être la petite soeur d'Alice, l'héroïne de Lewis Carroll, précipitée dans un monde où les repères familiers sont bouleversés. Avec son frère aîné, Thomas, elle voyage beaucoup : leurs parents sont séparés et vivent chacun d'un côté de l'Atlantique. Un jour, leur bateau fait naufrage et, seuls rescapés, ils échouent miraculeusement sur une île inconnue. Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils découvrent un territoire magique où les mots mènent leur vie : ils se déguisent, se maquillent, se marient. C'est une promenade dans la ville des mots, pleine d'humour et de poésie, où les règles s'énoncent avec légèreté.



°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Les Chevaliers du Subjonctif


Le livre de poche, 2006, 177 p.

 

4e de couverture:
Il y a ceux qui veulent gendarmer le langage et le mettre à leur botte, comme le terrible Nécrole, dictateur de l'archipel des Mots, et la revêche Mme Jargonos, l'inspectrice dont le seul idéal est d'«appliquer le programme ».
Et puis il y a ceux qui ne l'entendent pas de cette oreille, comme Jeanne et Thomas, bientôt traqués par la police comme de dangereux opposants... Leur fuite les conduira sur
l'île des Subjonctifs. Une île de rebelles et d'insoumis. Car le subjonctif est le mode du désir, de l'attente, de l'imaginaire. Du monde tel qu'il devrait être...


Suite logique de La grammaire est une chanson douce, que dire si ce n'est que l'originalité d'Erik Orsenna se fait toujours sentir dans ce conte aussi poétique et léger que le précédent. Je n'ai pas grand chose à rajouter : tout est déjà dit.

Ils en parlent aussi : Livresque, ...

Commenter cet article
C

Le second m'a un peu déçu par rapport au premier qui m'avait bluffé! J'ai adoré cette manière si poétique qu'a Erik Orsenna de raconter les choses... C'était comme "magique" de lire ça et je crois
que j'aurai adoré le lire étant plus jeune :)


L

Vi, c'est agréable à lire. J'ai également préféré le premier, même si j'ai bien aimé le second également :)


D

Dans ma LAL également


M
Je ne connaissais pas, merci pour l'info
Mama de http://www.sirpriz.com
Echange de cadeaux, swaps et amitié