Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Daisy Lorenzi - Singuliers & ordinaires : Parcours d’adultes à haut potentiel intellectuel

Publié le 9 Mars 2019 par Lyra Sullyvan in Non-Fiction, Daisy Lorenzi, 2019, Diverse Reads, Santé mentale, Enrick B Editions, Autrice

Certains ont été qualifiés de « précoces » dès l’enfance, d’autres se sont sentis « différents » la majeure partie de leur vie, sans savoir pourquoi…
Mais tous ont un point commun : ils sont ce que l’on appelle des personnes « à haut potentiel intellectuel ». Autrement dit, avec un QI supérieur à la moyenne… sans que, nécessairement, leur destin ne soit « extraordinaire ».

L’auteure, elle aussi, découvre à 30 ans qu’elle appartient à cette étrange catégorie de personnes souvent surnommées, à tort, « surdouées ». Ni plus intelligente, ni plus douée… impossible pour elle de se reconnaître dans ce mot, même si, il est vrai, elle a toujours éprouvé ce sentiment étrange, ce décalage avec le monde qui l’entoure.

Pour dépasser ses propres préjugés et comprendre ce que cela voulait véritablement dire, Daisy Lorenzi a interrogé des femmes et des hommes concernés. Comment avoir un « haut potentiel » change-t-il les ressentis, la façon de penser, la relation aux autres ? Quelles sont les caractéristiques qui rapprochent toutes ces personnes et celles qui les distinguent ? Surtout, à quoi cela sert-il de mettre un nom sur sa différence ? Le « diagnostic » est-il une libération ? Et soudainement, tout s'est éclairé. Dans un jeu de miroirs, ces femmes et ces hommes lui ont fait comprendre qui elle était vraiment. Que leurs singularités n'étaient qu’une part d’eux-mêmes et qu'en prendre conscience, les embrasser, permettait d'entamer le plus grisant des voyages : celui où l'on devient enfin soi-même !

----------------------------

J'ai reçu ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique de Babelio, qui tombait à pic puisque ça faisait partie de mes centres d'intérêt du moment.

L'intérêt de ce bouquin, c'est qu'il aborde la question du haut potentiel à travers des témoignages, des ressentis, des vécus, et pas comme un sujet scientifique à expliquer.

L'autrice, elle-même concernée par la question, nous montre des portraits différents, singuliers d'une même étiquette, car comme toujours, chaque personne au sein d'un groupe, quel qu'il soit, à ses particularités propres et ne réponds pas forcément aux critères qui semblent dominants systématiquement.

On découvre donc le haut potentiel à travers les yeux d'hommes et de femmes d'âges différents, qui ont eu un diagnostic posé de manière précoce à très tardif, de leurs caractéristiques à elles/eux, leur message, et aussi leur banalité.

L'autrice aborde différents sujets comme le syndrome de l'imposteur (notamment dans la sensation de ne pas être HP parce que pas si extraordinaires dans leur vie, d'apparence), l'hyper-émotivité, l'hyper-sensibilité (au niveau sensoriel cette fois), l'enfance, le milieu du travail, le regard des autres sur cette singularité, etc.

Pour avoir l'occasion de travailler avec des personnes à haut potentiel intellectuel, et en connaître quelques unes dans mon entourage, ça a été un excellent moyen d'essayer de me mettre dans leurs chaussures et de voir comment je peux essayer de leur faciliter la vie à mon contact.

Ce bouquin est donc très abordable et éclairant, en plus d'être rapide à lire. Je le recommande chaudement pour mieux comprendre, moins interpréter et être un·e meilleur·e atout dans la vie des concerné·e·s, ou même vous comprendre vous-même si jamais vous vous rendez compte tardivement comme certains du livre, que vous pourriez l'être.

 

2019, 154p.
Editeurs : Enrick B Editions

Commenter cet article
K
J'ai ce diagnostic because QI (nommé différemment ici) et bon, je suis bizarre par définition mais je ne me suis jamais retrouvée dans aucun des écrits à ce sujet. Sait-on jamais, peut-être que celui-ci sera le bon. Il y avait un côté "je fais pitié" à tous les ouvrages lus qui m'avait un peu hérissée.
Répondre
L
C'est possible que celui-ci le soit oui, j'ai pas trouvé "je fais pitié", plus "voilà ce que j'ai rencontré", et comme l'auteur est aussi haut potentiel bah du coup y a pas de condescendance. En tout cas j'en ai pas ressentie, après je suis pas concernée (enfin pas que je sache) mais je me suis retrouvée dans plusieurs points (mais clairement pas tous) et j'ai pas ressenti de pitié en le lisant :)