Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Veronica Roth - *Divergent (Divergent, B1)

Publié le 2 Février 2014 par Lyra Sullyvan in Romans américains (USA), SF, SFFF au féminin, Divergent, Veronica Roth, 2011, Female lead, Jeunesse, Katherine Tegen Books, Autrice

In a future Chicago, sixteen-year-old Beatrice Prior must choose among five predetermined factions to define her identity for the rest of her life, a decision made more difficult when she discovers that she is an anomaly who does not fit into any one group, and that society she lives in is not perfect after all.

-------------------------

Avec l'arrivée prochaine du film de The Fault in Our Stars, et un que j'ai vu récemment, The Spectacular Now, je découvre l'actrice Shailene Woodley (et puis tant qu'on y est Ansel Elgort et Miles Teller qui jouent chacun dans un de ces films, en plus de Divergent). Et comme j'ai bien aimé ce que j'ai vu pour le moment, et que j’aime bien une petite dystopie de temps en temps, j'ai décidé de me lancer enfin dans Divergent (puisque vous l'aurez deviné, elle y tient également le premier rôle), pour voir ce que ça donne avant la sortie du film (mon habitude à préférer lire avant de voir). Du coup, Sita m'a proposé qu'on fasse une petite lecture commune vu qu'elle l'avait en ebook. Et j'ai incrusté presque de force Lelf dedans en le lui offrant pour son anniversaire :P Du coup voilà, on l'a lu en même temps toutes les trois pour pouvoir en papoter en même temps. Et maintenant j'en papote avec vous :

On va commencer par les défauts : il y a des incohérences de caractères et de logique de construction du monde, et ce à plusieurs reprises. J'ai ressenti l'envie pressante de baffer Tris à quelques reprises à cause de ses pensées, ses paroles ou ses actes. Sérieusement, elle est présentée comme une personne intelligente, et parfois elle est vraiment aveugle ou complètement stupide dans la prise de certaines décisions. Heureusement ce n'est pas toujours le cas (mais du coup méga inconsistance de personnage).

Et puis, la société construite semble parfois difficilement crédible, en tout cas la durée pendant laquelle elle a tenue ainsi semble peu probable (sans parler des incohérences de réactions de certaines factions par rapport à certains trucs qui ne semble pas coller à l'idée de la faction ou qui manque cruellement de logique). Un monde divisé en cinq factions (Abnegation, Dauntless, Amity, Erudite, Candor) qui valuent (bonjour j'invente des verbes) chacune une qualité dans le but de conserver la paix, ça semble difficile à mettre en place, et surtout à conserver derrière, vu qu'on est tous différents et que l'éducation ne suffit pas à faire rentrer tout le monde dans le même moule. M'enfin, ça, je peux encore passer à côté et les admettre pour rentrer dans l'histoire. Le caractère girouette de Tris un poil moins. J'ai aussi été un peu sciée par la manière dont l'auteur aborde certains sujets avec une certaine désinvolture alors que sachant que des ados lisent ce bouquin, j'en aurais profité pour apporter plus d'informations que de laisser couler en faisant passer pour cool et easy certaines choses (cryptique much?)...

Mais à côté de ça, j'ai trouvé des choses très intéressantes : à peu près tous les personnages secondaires sont intéressants, bien creusés et beaucoup plus cohérents dans leurs personnalités (j'aime bien Tris, malgré tout, mais bon elle est agaçante presqu'un chapitre sur deux, ça va bien hein.), mais également certaines relations, bien plus respectueuses de la personne et plus saines que dans d'autres bouquins de YA (je ne citerai aucun livre *cough* Twilight *cough*). Même si bon, tous les bouquins ayant pour cible principale des ados ne sont pas obligés de contenir une histoire d'amour, berdel de morde. Heureusement ici elle n'est pas étouffante, elle reste quand même bien en second plan, derrière l'histoire qui est palpitante (malgré ses défauts donc).

Bien aimé aussi tout l'aspect concernant les peurs, les phobies et la technique d'exposition, très abordé dans l'histoire, et dont l'auteur reparle dans les bonus en fin de livre. Et pour une dystopie, l'auteur ne coule pas tout ça dans du sucre, on n'épargne personne (que ça soit niveau peurs, niveau actions exécutées/mandales reçues par les différents protagonistes, paroles, etc), sans tomber dans la boucherie, le gore ou le vulgaire. Effectivement, le style de l'auteur amène plutôt bien les choses, et est assez addictif.

Alors malgré les incohérences, ça s'est lu très bien et très vite, et j'y retournerais avec plaisir si l'occasion se présente (d'ailleurs je vais aller lire la suite hein, tant que j'y suis).

 

Citations :

“Sometimes crying or laughing are the only options left, and laughing feels better right now.”

“Who cares about pretty? I'm going for noticeable.”

“Learning how to think in the midst of fear is a lesson that everyone needs to learn.”

“People tend to overestimate my character," I say quietly. "They think that because I'm small, or a girl, or a Stiff, I can't possibly be cruel. But they're wrong.”

 

2011, 487p. (sans compter les bonus de fin)
Editeurs : KatherineTegenBooks
Titre français : Divergent / Divergente / Divergence (sérieux, ils arrivaient pas à se décider, alors ils ont mis un peu de chaque selon les éditions ?)

Ils en parlent aussi : Sita, Lelf, Radicale, Heclea, ...

PS : le film sort en mars, mais je vous déconseille le trailer si vous voulez pas vous faire mégaspoiler sur plein de choses. Yay les gens...

Commenter cet article

Acr0 17/04/2014 21:20

A mon sens, il y a de très bonnes idées mais j'ai trouvé que l'auteure avait beaucoup de mal à les développer... comme si elle ne savait pas sur quel pied danser en ce qui concerne le public ciblé. Malgré les quelques éléments que tu as soulignés, ma déception est plus grande :/

Lyra Sullyvan 17/04/2014 21:33

Je pense qu'il y a de ça oui, ça part un peu dans tous les sens, je comprends que ça ait pu gêner ta lecture. Après, c'est un premier roman, et on sent le style évoluer au fur et à mesure des tomes, je suis curieuse de ce qu'elle peut écrire par la suite du coup.

Karine:) 14/02/2014 22:30

J'ai bien aimé pour ma part ce premier tome... mais bon, Tris est des fois... grrrrr... Quant aux incohérences sur le monde, la durée et tout ça, c'est un peu expliqué dans le troisième tome... on comprend mieux!

Lyra Sullyvan 14/02/2014 22:53

D'acc, on verra ça alors, j'enchainerai le deux et le trois dès que je reprends le deux anyway donc je saurais rapidement ^^

Escrocgriffe 07/02/2014 00:34

"je ne citerai aucun livre *cough* Twilight *cough* »

Hahahaha ^^ Excellent ! :D

Escrocgriffe 07/02/2014 11:21

:D

Lyra Sullyvan 07/02/2014 09:16

Oh, mince, l'aurais-je fais ? :D

Frankie 06/02/2014 19:22

Je l'ai lu il y a un bout de temps maintenant mais j'avais trouvé les 250 premières pages (en gros et en VO) assez longues mais la Dystopie intéressante. Va falloir que je m'attelle au 2e qui dort lamentablement dans ma Pal ! :)

Lyra Sullyvan 06/02/2014 20:03

Perso je suis très vite rentrée dedans, même si effectivement, le temps que ça se mette en place est conséquent donc on peut trouver ça long. :)
Finalement j'ai mis pause dans le tome 2 pour lire quelques autres trucs avant, mais j'y retournerai rapidement !