Publié par Lyra Sullyvan

Dans l'immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace...

------------------

J'ai beau avoir entendu beaucoup de bien de ce bouquin, il ne m'inspirait pas et je n'arrivais pas à le sortir de ma PAL (je ne sais d'ailleurs plu comment il y est arrivé..). Cette idée de froid polaire et de recherche sous la glace ne m'inspirait pas. Estampillé SF, et parlant de recherches scientifiques, j'avais peur d'un truc trop technique et je n'arrivais pas à voir de quoi pouvait bien parler l'histoire. Et justement, ce synopsis n'introduit que les premières pages et je ne peux pas mentionner plus pour ne pas spoiler, mais la suite est hyper intéressante.

On se retrouve à se poser des questions sur la société actuelle (pas que ça ne soit pas déjà le cas avant, mais disons, reposer), et principalement son évolution, et son passé. Personnellement, il m'a beaucoup parlé par rapport à des craintes que j'ai actuellement vis à vis de notre avenir. Le style est très chouette, même si certains passages très édulcorés font très niais par moment, et d'autres sont paradoxalement peut être plus dur que ce qu'on attendrait. Le reste est bien décrit, ne rentre pas dans le trop technique. Les personnages ne sont pas forcément très creusés à part deux ou trois, mais ici l'individuel importe assez peu, à mes yeux, alors ça ne m'a pas dérangée.

J'ai aimé les idées soulevées par la découverte, j'ai aimé les différences entre les langages et ce que cela implique au niveau de la transmission des idées, et j'ai aimé que la barbarie et l'égoïsme des nations ne soit pas édulcorés, eux. J'ai apprécié aussi voir les utopistes se confronter à ça, même si on sait bien que ça ne marchera jamais.

J'ai un peu de mal à me prononcer sur l'histoire d'Eléa et Païkan, parce que si elle est utile et importante pour comprendre bien des choses, j'ai trouvé ça un peu trop fleur bleu pour y adhérer réellement, j'étais plus intéressée par tout ce qu'il y avait autour de ça.

Bref, difficile d'en parler sans trop en dire. S'il y a une chose essentielle à retenir pour vous lancer dans ce livre, c'est de ne pas se fier aux apparences. Ce n'est pas un bouquin chiant, ce n'est pas un bouquin très technique, il a quelques défauts, mais c'est une lecture très agréable et très intéressante et l'écriture de Barjavel est à découvrir. Je l'ai dévoré assez rapidement, personnellement !

Citations :

"Nous savons au moins déjà une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables."

"Vivre les malheurs à l'avance, c'est les subir deux fois."

"Dans notre isolement de glace, nous avions oublié les haines misérables et stupides du monde. Elles s’étaient encore enflées et raidies pendant ces trois années. Leur monstrueuse imbécillité évoquait pour moi des chiens énormes enchaînés les uns en face des autres, chacun tirant sur sa chaîne en râlant de fureur et ne pensant qu’à la rompre pour aller égorger le chien d’en face. Sans raison. Simplement parce que c’est un autre chien. Ou, peut-être, parce qu’il en a peur…"

1968, 392p.
Editeurs : Pocket

Commenter cet article

Escrocgriffe 30/09/2013 17:55

J'avai lu ce roman l'été de mes quatorze ans et cette lecture m'avait marquée. C'était dans les années 90, et depuis j'ai l'impression que ce roman n'en finit pas de traverser les décennies sans vieillir, ça fait plaisir :)

Lyra Sullyvan 30/09/2013 19:38

C'est vrai qu'il ne vieillit pas. Il pourrait tout aussi bien avoir été écrit aujourd'hui :)

Karine:) 20/09/2013 23:23

Ce roman est dans ma pile depuis une éternité (comme toi, je ne sais pas pourquoi il y est d'ailleurs) et je dois avouer que j'ai la même appréhension que toi. Je ne suis même pas certaine si je ne l'ai pas déjà lu ado. Ton avis me dit que je devrais retenter le coup!

Lyra Sullyvan 30/09/2013 19:39

C'est fou comme ça peut bloquer, l'idée qu'on se fait d'un roman sans trop vraiment savoir ce qu'il en est. Le nombre de fois où un synopsis ne m'inspirait pas et où au final j'ai vraiment apprécié une oeuvre est assez déstabilisant. Ça me fait douter de mon instinct :P Si tu retentes, j'espère qu'il te plaira.