Publié par Lyra Sullyvan

couv539335041996, 786p.
Editeurs : J'ai lu
Titre original : A Game of Thrones
(A Song of Ice and Fire, book 1) 

Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le Duc Edward Stark rend paisiblement la justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent...

Bon, j'avais commencé à lire en poche, parce que j'avais le premier en poche. Sauf que la traduction était tout sauf soignée, et j'avais ouie dire qu'ils l'avaient améliorée dans l'intégrale. En plus les intégrales correspondent exactement aux tomes anglais, donc tip top génial super. Du coup j'ai acheté les 2 premières intégrales, et j'ai pris la première à la moitié pour reprendre à là où je m'étais arrêtée. Entre temps, j'ai regardé la moitié de la première saison de la série télé (pas plus loin pour pas me spoiler), et je dois dire que c'est une sacré réussite, et que c'est plutôt fidèle dans l'ensemble, c'est chouette. Les acteurs sont bien choisis en plus ! :) 

La trad' à l'air meilleure dans l'intégrale, même s'il reste quelques petites coquilles, elles se font rares donc ce n'est plus tellement gênant comme dans la version poche. 

Deuxième partie donc ! Pas vraiment de début, tout comme il n'y avait pas vraiment de fin au précédent, vu que c'est pas supposé en être, en VO. On reprend les personnages là où on les avait laissés.. Eddard, Tyrion, Daeneris, Catelyn, Jon, Arya,... on tourne entre les différents, frustrés dans quitter un, mais curieux de savoir ce qu'il advient d'un autre, etc.

Les choses vont de mal en pis, dans cette deuxième partie, s'assombrissent, mais on s'y attend, c'est George Martin. 

adorable.jpg

J'm'attendais malgré tout à bien pire. Certes, il y a pas mal de boucherie, mais ça reste correcte, on ne tombe pas forcément trop trop dans le gore, alors c'est supportable. Ce n'est pas ce qu'il faut retenir de ce bouquin à mes yeux. Les intrigues politiques, la logique, les réflexions pour tenter de se tirer d'une situation peu avenante, c'est ça qui est intéressant. Le fait aussi que tout ne soit pas tout rose, que les héros ne s'en sortent pas toujours comme souvent dans les livres, que pratiquement tout le monde prenne cher, aussi dur soit-ce, me semblait important ici. Parce que c'est aussi le cas dans la vie réelle, et que de temps en temps ça fait du bien de se faire rappeler que dans les livres il y a beaucoup d'illusions et de héros et de sauvetage qui n'arrivent pas forcément en vrai. Martin nous dépeint ici un mondre sombre, dans lequel "winter is coming", l'hiver approche, métaphoriquement et littéralement, dans l'histoire. Un monde où l'horreur existe, où les épées sont monnaies courantes et où un attend d'un enfant de 7 ans de regarder quelqu'un se faire décapiter, sans ciller.

(Moi, cynique ?)

 En tout cas, c'est assez dingue tout ce qu'il se passe dans ce bouquin quand même, j'imagine même pas tout ce qui peut encore arriver d'ici l'intégrale 5, voire après Bref, comme je le disais pour la première partie, je suis contente d'être passée au delà de mes préjugés vis à vis de cette saga, parce qu'elle me plait bien, aussi sombre soit-elle.

Du coup, j'ai regardé au fur et à mesure de mon avancement les épisodes, c'est super chouette de passer d'un support à l'autre aussi vite. Ça m'aide aussi parce que je confondais certains personnages secondaires, de mettre des visages sur certains noms m'aide à les fixer et à retenir leur description (assez fidèle en générale, si ce n'est pour les âges des gamins).
 

Citations :

""Il te faudra me faire la révérence et me dire "Votre Grâce"." Un cri pointu lui échappa quand l'orange, traversant la table, vint avec un floc visqueux la frapper en plein front puis s'effondra dans son giron.
"Votre Grâce a du jus sur son auguste face", avertit Arya."

"Lorsqu'on s'amuse au jeu des trônes, il faut vaincre ou périr, il n'y a pas de moyen terme."

Elle claque vachement plus en VO ("When you play the game of thrones, you win or you die. There is no middle ground."), mais elle m'a quand même émue, mine de rien. Enfin c'est surtout le fait de tomber dessus, depuis le temps que je l'entends ^^


Article lié : George R.R. Martin - Le Trône de fer (T1)

Ils en parlent aussi : El Jc, evertkhorusOlya, ...

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog