Publié par Lyra Sullyvan

couv52385552

Shhh... Spoileers. *winky face*

----------------------

Buhuhu, j'arrive bientôt à la fin de mon stock A comme Assoc', plus qu'un so far, tant que le 7e est pas sorti. Snif, snif.

On retrouve ici Jasper donc, membre de l'Association, confronté encore une fois à des forces qui le dépassent un peu, sachant très bien qu'il n'a pas tous les maillons de l'énigme et que parfois les choses vont bien au delà des apparences. On en apprend un peu plus sur Jasper, notamment grâce aux entre-deux chapitres qu'il partage. Ses souvenirs, ces messages qu'il veut passer au lecteur, sont souvent émouvants et permettent de comprendre les choses qui se passent dans sa tête. Evidemment, ce tome est un tournant marquant dans la série. Elle prend un accent moins léger, même si la lecture aisée, la détente et l'humour son toujours là.

Et justement, j'ai trouvé ça super fun de retrouver des références, comme d'habitude, à plein de choses. Que ça soit dans le nom des rues ou des cafés, ou par l'intermédiaire d'un jeu de mots. Du Seigneur des Anneaux à Edith Piaf en passant par Twilight, Mauméjean ou encore Timothée de Fombelle, sans parler de celles que je n'ai probablement pas relevées parce que je n'ai pas la culture nécessaire, c'est un vrai plaisir de les rencontrer (et de les décoder).

Parce que non, dans ce tome, malgré le ton beaucoup moin guilleret dû, obviously, au drame qui se passe (et dans lequel on ressent profondément la peine de l'auteur, pas seulement celle du personnage -et en même temps c'était un peu inévitable vu la perte de cet ami très cher), l'humour reste présent. Etrangement bien équilibré, là pour apporter un petit sourire parce que malgré tout il faut bien continuer d'avancer et ne pas sombrer, sans rendre l'ambiance trop joyeuse parce que la souffrance est encore trop présente, qu'on y est pas encore "habitué". Erik L'Homme fait la preuve d'un talent certain et je respecte beaucoup le travail qu'il a fourni avec ce livre. Travail qui a dû beaucoup lui coûter. J'ai quelque part hâte que cette série se termine, pour lui, parce que ça ne doit vraiment pas être évident de continuer.

Nous retrouvons également Walter, Mademoiselle Rose ainsi que le Sphinx qui prennent ici un aspect plus humain, moins scotché à l'image de l'Association qu'on a d'eux et nous découvrons quelques nouveaux personnages dont certains ne m'inspirent pas particulièrement quelque chose de bon étrangement, on verra si mon impression se confirme.

En bref, un tome tout en morosité, en tristesse, mais qui va de l'avant, qui fait se poser des questions. On en apprend un petit peu plus sur l'Association et un nouveau pan de l'histoire s'ouvre pour intriguer davantage et amener également son lot de questions.

Rendez-vous au 6e tome pour en savoir un peu plus, j'imagine !

 

2011, 203p.
Editions : Gallimard jeunesse/Rageot Editeur

 

Ils en parlent aussi : Lalou, Metyuro, Maxo0, Snow, Thalia, Olya, Aily, paikanne, ...

 

 

Commenter cet article

miss bunny 05/05/2012 23:51

bon ben je viens de le finir, et donc, j'ai vu ce qui s'y passait. ca m'a surprise et pourtant c'est tellement logique. superbe hommage, et comme tu dis, superbe travail de l'auteur.

Lyra Sullyvan 06/05/2012 09:17



Oui... :)



Sita 11/12/2011 15:46

Il a été dur à lire, celui là... La manière de surmonter le deuil et la solitude était particulièrement bien abordé, comme tu dis, j'ai un grand respect pour Erik L'Homme moi aussi et je lui
souhaite de pouvoir passer à autre chose bientôt (même si en bonne lectrice-accro, j'avoue que je ne me passerai pas facilement de ma micro dose de Jasper tous les 6 mois !)

Lyra Sullyvan 11/12/2011 16:17



J'ai été triste mais en même temps j'ai eu l'impression de faire mon deuil en même temps que Jasper, et du coup ça m'a pas paru SI difficile à lire que ça, même si
c'était pas drôle et que j'étais émue. Je crois qu'y a aussi le fait que j'ai entendu ce qui allait se passer y a plusieurs mois, alors j'ai eu le temps de me faire à l'idée et du coup j'aborde
mieux ce tome.



Olya 11/12/2011 15:07

Quand je repense à ce tome ci, j'ai toujours une boule au fond de la gorge qui arrive. C'était vraiment un tome superbe, avec une très grosse émotion.

Lyra Sullyvan 11/12/2011 16:15



C'est sûr que c'est pas le plus joyeux ^^'



Freelfe 11/12/2011 12:19

Je n'avais pas noté cette rue ^^
C'est intéressant de voir les suppositions des gens je trouve =D

Lyra Sullyvan 11/12/2011 12:24



J'aime bien en faire ^^



Freelfe 11/12/2011 11:00

Je m'étais pas méfier d'eux tiens... J'y penserai en lisant le 6 !

Lyra Sullyvan 11/12/2011 11:55



J'peux me tromper hein ^^



Freelfe 11/12/2011 00:31

Un tome tout aussi génial que les autres. Je n'avais pas vu les références à Timothée de Fombelle!
Je t'invite à lire les spoiler de ma chronique sur ce tome. Je n'ai pas encore lu le tome 6 et justement, je voulais savoir ce que tu pensais de mes petites remarques :

http://freelfe.blogspot.com/2011/09/comme-association-tome-5-la-ou-les-mots.html

Bonne soirée !

Lyra Sullyvan 11/12/2011 11:55



Ben, je crois me rappeler d'une rue Fombelle, donc comme référence c'est pas tellement évitable :P