Publié par Lyra Sullyvan

part-lautre-eric-emmanuel-schmitt-L-cJb111

8 octobre 1908 : Adolf Hitler recalé. Que se serait-il passé si l'École des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d'artiste ? Cette minute-là aurait changé le cours d'une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde...

--------------------

Ça faisait un moment que j'avais envie de lire ce bouquin. J'ai toujours été très intéressée par la 2e guerre mondiale, non pas parce que j'aime la guerre, mais parce que ça me marque beaucoup, je ne sais pas trop pourquoi. Et peut-être aussi parce que comme l'auteur, j'avais envie de comprendre comment on peut en arriver là, comprendre qui était l'homme derrière tout ça. Comprendre, pas excuser. La démarche de l'auteur est particulièrement intéressante, et l'un des points positifs de ce bouquin (dans mon édition en tout cas), est l'insertion de bouts de journal de l'auteur à l'époque où il écrivait ce livre. Ces confessions et descriptions de ce qu'il vivait et du pourquoi il a voulu écrire ce livre m'ont vraiment beaucoup parlé.

Au début du livre, j'ai eu un peu de mal avec l'alternance de point de vue, puisque les deux Adolf étaient encore très semblables, la seule chose qui différait de l'un à l'autre était la réussite/l'échec de l'entrée à l'Ecole des beaux-arts. Leur façon de penser est encore plus ou moins la même, et j'avais parfois du mal à saisir si l'on avait changé d'Hitler ou non, malgré les sauts de ligne. Mais petit à petit, ils se distinguent, leur vécu change, leur façon de penser également. Dans les deux cas, Adolf est un homme comme un autre, avec ses questionnements, ses idées et ses failles. Je ne me retrouve pas dans sa manière de penser, mais pas parce que ses pensées sont forcément abominables, simplement parce que je pense différemment, mais je saisis très bien comme il est possible de s'identifier à lui à certains moments. Et évidemment, s'identifier à lui n'est pas franchement ce que tout un chacun pourrait vouloir, mais c'est l'objectif de ce livre. Réaliser qu'Hitler n'était qu'un humain parmi tant d'autre, qu'il aurait pu être n'importe qui, et que n'importe qui aurait pu être lui. Ce sont ses choix, les conséquences de son vécu et de la manière dont il les a interprêtés qui ont fait de lui ce dictateur responsable de tant d'horreur.

J'ai aimé connaître cet autre Adolf, façonné différemment, qui réfléchit petit à petit d'une autre manière et qui vit une autre vie, j'ai aimé voir une porte de ce qu'il se serait passé si il n'était pas devenu qui il était. J'ai apprécié également découvrir l'histoire de ce qui s'est passé avec l'Hitler que nous avons eu, avoir plus de détails sur l'histoire, que ce soit d'un point de vue extérieur ou intérieur, avec des faits avérés.

Certes, certains points relèvent de la fiction dans la vie du Hitler réel, mais les évènements sont réels. La vie de l'autre Adolf est bien évidemment une uchronie, à partir des résultats de l'Ecole des Beaux-arts.

C'est un livre que j'aurais aimé découvrir plus tôt, notamment parce qu'il est sorti l'année où j'étudiais les guerres mondiales au collège. Je pense qu'il m'aurait aidé à mieux comprendre ce qu'il s'est passé. Hitler était un homme qui a fait des choses abominables mais de nos jours on concentre le sujet sur les camps de concentration qui, s'ils sont important à connaître, ne sont pas la seule chose qui s'est produite pendant cette guerre. Il me semble importante de connaître les faits dans leur ensemble pour mieux appréhender l'époque, mieux comprendre les erreurs qui ont permis la montée au pouvoir d'Hitler, et comment ne pas les reproduire.

Un article peut-être plus centré sur la réflexion que sur l'histoire ou les personnages, j'en conviens, mais il me semble que c'est le rôle premier de ce livre, et que l'histoire est un support à celà. 

Je me contenterai alors de vous dire qu'il serait probablement bon que vous lisiez ce livre, pour les réflexions et l'intérêt qu'il peut susciter chez vous, et pour comprendre, peut-être mieux, ce qui s'est produit au début du siècle dernier.

Merci monsieur Schmitt.

Ils en parlent aussi : evertkhorus, ...

 

2001, 503p.
Editeurs : Le Livre de Poche

Commenter cet article

Guu 07/09/2012 15:35

Bon... faut que je le lise

Lyra Sullyvan 07/09/2012 15:43



Huhu, décidément, t'es pas la première à me dire ça, ces jours-ci ^^



Pauline 07/09/2012 12:15

Cela fait un moment que j'ai ce roman. Il faudra que je m'y mette car il doit en effet être très intéressant :) Merci pour ton avis!

Lyra Sullyvan 07/09/2012 15:26



Tant mieux si j'ai pu le faire remonter dans ta PAL ^^



Léo Elfique 06/09/2012 07:46

Je l'ai depuis peu dans ma PAL comme tu le sais, un peu à cause de toi mais surtout beaucoup grâce au speech du roman. Une idée formidable je trouve, et il me tarde de découvrir comment l'auteur va
s'en sortir et m'embarquer dans cette double-vie d'un même homme.

D'après ce que tu en dis, ça m'a l'air bien également sur le plan historique, ce qui n'est pas pour me déplaire...

Bref... Read & see ! :)

Lyra Sullyvan 06/09/2012 09:54



J'espère qu'il te plaira. Personnellement, je trouve qu'il s'en sort très bien. =)