Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Clémentine Beauvais - Les Petites Reines

Publié le 19 Mars 2020 par Lyra Sullyvan in Clémentine Beauvais, Jeunesse, 2015, Road-Trip, Female lead, Handicap, Diverse Reads, Autrice, POC

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.

-----------------------------------

Ça fait un moment que je voulais lire ce livre, mais la couverture ne m'emballait pas vraiment. J'ai fini par l'acheter quand même, et évidemment une édition avec une couverture que je préfère grandement est sortie en poche juste après. Je crois que l'univers se fout de ma tronche :D

Toujours est-il qu'en ce mois de mars 2020, je me suis lancée, et j'ai vraiment passé un très bon moment avec ce livre.

J'ai aimé les personnalités de nos trois "boudins", notamment Mireille qui est très caustique et un peu bourrue, mais qui au fond est touchante. D'autant qu'on suit l'histoire de ses yeux à elle, et qu'on la voit évoluer petit à petit, grandir, réaliser des trucs, et j'ai trouvé ça vraiment bien amené et construit.

Clémentine Beauvais ne tombe pas dans les clichés liés aux thématiques de la grossophobie et aborde le thème avec beaucoup d'humour, de réflexions intelligences et de pertinence, sans finir en mode conte de fée pas crédible, et qui dézinguerai tout le reste de l'oeuvre. Elle aborde aussi d'autres thématiques peu présentes en littérature jeunesse (littérature tout court ?), comme le handicap, l'arrivée des règles, ...

C'est drôle donc, mais aussi bien ancré dans l'époque, avec des incursions de tweets, d'articles de journaux, de commentaires de blogs, de sms sur lesquels les jeunes filles tombent pendant leur périple.

L'auteur insère également des petites touches éducatives dans les propos des jeunes filles dans le but surement d'atteindre ses lectrices, et j'ai trouvé ça assez chouette (même si ça manquait parfois un peu de subtilité à mes yeux, mais bon parfois la subtilité avec les ados.. :P).

Très contente de cette lecture donc, même si je n'en doutais pas, j'avais déjà bien aimé Songe à la douceur de la même autrice, et j'en ai d'autres en ligne de mire.

Citations :

* "- Je ne comprends pas pourquoi vous vous entêtez à revendiquer ce nom de Boudins ! s'offusque Maman. C'est un mot horrible.
- On le rendra beau, tu vas voir. Ou au pire, on le rendra puissant.
(Rubrique trucs et astuces de la vie, par Tata Mireille :
prends les insultes qu'on te jette et fabrique-toi des chapeaux avec.)"

* " (…); on n'a pas dû lui répéter assez souvent qu'elle était grossémoche. Alors que moi, c'est arrivé tellement de fois que désormais je m'en gausse. Ça glisse comme de l'eau sur les feuilles de lotus.
Bon, sauf quand je suis un peu crevée, ou que j'ai mes règles, ou un rhume ; dans ces moments-là, OK, il peut arriver que je perde de mon imperméabilité.
"

* "La boîte à outils de Philippe Dumont est exactement à l'image des ambitions bricolagières de Philippe Dumont : immenses mais à jamais irréalisées. Il ne l'a ouverte qu'une fois, pour soupeser les différents outils.​​​"

"...j'ai annoncé à Maman :
- Je suis Boudin de Bronze cette année !
- Ah. Et alors, il faut peut-être que je t'adresse mes félicitations ?
....J'aurais préféré que tu ne sois pas du tout élue boudin, jamais.
- T'avais qu'à pas coucher avec un vieux mec tout moche aussi. 
"

 

2015, 270p.
Editeurs : Sarbacane

Ils en parlent aussi : paikanne, Margaud liseuse, ...

Commenter cet article

Karine 28/03/2020 01:17

J'en garde un bon souvenir, de ce roman! Comme tu dis pas toujours trop subtil... mais pas grave, ça passe.