Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Alice Oseman - *I Was Born for This

Publié le 29 Mars 2020 par Lyra Sullyvan in Alice Oseman, Romans anglais, LGBTQ+, Diverse Reads, Santé mentale, Female lead, 2018, Jeunesse, Autrice, POC

For Angel Rahimi life is about one thing: The Ark a pop-rock trio of teenage boys who are taking the world by storm. Being part of The Ark’s fandom has given her everything she loves her friend Juliet, her dreams, her place in the world.

Jimmy Kaga-Ricci owes everything to The Ark. He’s their frontman and playing in a band with his mates is all he ever dreamed of doing.

But dreams don’t always turn out the way you think and when Jimmy and Angel are unexpectedly thrust together, they find out how strange and surprising facing up to reality can be.

-----------------

Quand Sita est très enthousiaste à propos d'un livre et qu'elle me le met dans les mains, je l'emprunte sans rechigner et dis merci, parce que généralement, je sais que j'en suis pour une excellente lecture. Evidemment, ça n'a pas loupé cette fois-ci encore. Nous voici donc avec mon premier roman d'Alice Oseman.

J'avais l'impression que les livres pour ados me touchaient un peu moins, ces derniers temps, que j'avais moins envie d'en lire. Du coup au départ, je ne suis pas vraiment rentrée dedans, même si c'était bien écrit et que ça abordait des thématiques intéressantes. Mais très vite je me suis prise au jeu et j'ai lu avec plaisir la suite du roman.

Si le sujet du fangirlisme à ce point ne m'a pas particulièrement parlé, il y a beaucoup d'autres points qui m'ont touchée, et notamment le fait que cela parle beaucoup de quête de soi et de santé mentale, et d'une manière rarement autant et aussi bien abordée en littérature ado.

Les personnages sont vraiment construits de manière crédible : l’anxiété, les relations que l'on peut se faire en ligne, l'espoir, le besoin d'être passionné par quelque chose, de trouver ses pairs/d'appartenir à quelque chose, la complexité de lire à travers les apparence ou encore le sentiment d'isolation sont extrêmement bien traités. Alice Oseman parle de ces thématiques avec beaucoup de finesse et de réalisme.
J'ai trouvé Jimmy particulièrement touchant, et Angel a gagné mon petit cœur, progressivement. L'auteur essaye de sortir des clichés et de casser les images que l'on peut avoir de groupe sociaux et met à mal pas mal de stéréotypes.

Cette tranche de vie d'une petite semaine est percutante, douloureuse et évocatrice. Les personnages sont confrontés à une réalité qui les dépasse, grandissent, s'affirment, apprennent à se connaître et à savoir ce qu'ils veulent, et c'est beau et important et remarquable.

J'ai d'autant plus apprécié ce roman parce qu'il ne nous sert pas de la romance comme beaucoup le font, l'amitié est vraiment plus mise en avant et ça me fait plaisir de voir ce genre d’œuvres exister pour les jeunes.

En somme, un excellent roman jeunesse que je placerais volontiers entre les mains de tous les ados que je croise (enfin quand il sera traduit, parce que sinon faut qu'ils lisent l'anglais).

 

Citations :

“Most adults see teenagers as confused kids who don't understand much, while they're the pillars of knowledge and experience and know exactly what is right at all times.
I think the truth is that everyone in the entire world is confused and nobody understands much of anything at all.”

“I'm excellent at faking being okay with things, even when inside my brain there is a tiny screaming gnome who is definitely not okay.”

“In an otherwise mediocre existence, we chose to feel passion.”

2018, 400p.
Editeurs : HarperCollins

Commenter cet article

Karine 01/04/2020 01:45

Cool, il est dans ma pile. Avec le cerveau que j'ai, je pense que la littérature YA me convient super bien ces temps-ci!