Publié par Lyra Sullyvan

When Mori discovers that her mother is using black magic, she decides to intervene. The ensuing clash between mother and daughter leaves Mori bereft of her twin sister, crippled for life and unable to return to the Welsh Valleys that were her own kingdom. Mori finds solace and strength in her beloved books. But her mother is bent on revenge, and nothing and no one – not even Tolkien – can save her from the final reckoning.

----------------------------------

Ça faisait quelques mois que j'entendais parler de Morwenna sur les blogs et les réseaux sociaux. Du coup, comme Jo Walton allait aux Imaginales, je me suis dit que c'était l'occasion de l'acheter ! En le saisissant sur la table, et en dialoguant avec l'auteur, elle me propose de le prendre en anglais si je préfère, et me montre la couverture ci-dessus. Je lui demande si c'est bien le même que Morwenna parce que ni le titre ni la couverture ne semble correspondre, mais si si, c'est bien ça !

Me voilà donc à papoter avec l'auteur, qui est très sympa, et à avoir très envie de lire ce livre. Naturellement, il est passé assez haut dans ma PAL et je l'ai lu quelques semaines après !

Déjà, premier truc que je remarque, le livre est souple et tient ouvert tout seul, très pratique pendant les trajets que j'ai fait en train pendant ma lecture. C'est le genre de bouquin vraiment agréable à manipuler.

Mais passons à l'histoire ! Among Others/Morwenna est essentiellement une histoire de deuil sous la forme du journal intime de la demoiselle en question. Elle ne semble pas trouver sa place parmi les autres, éprouve des difficultés à se remettre de l'évènement tragique qui lui est arrivé, et semble étonnamment pourtant détachée émotionnellement des choses. Et effectivement elle ne tombe pas dans le cliché habituel de l'adolescente je trouve, elle a des réflexions parfois surprenantes et raconte les choses avec un ton curieux par moment. Même si à plusieurs reprises, je lui aurais donné moins que 16 ans.

Ce n'est pas forcément un personnage attachant, mais elle est intéressante à suivre. Il ne se passe pas des tonnes de choses dans le livre, et pourtant, j'étais intriguée, comme hypnotisée par ce livre. Bon évidemment, l'aspect bookworm et fan de sfff de la demoiselle aide à s'identifier ! :P Les références sont nombreuses et ça peut donner l'envie de découvrir de nouvelles oeuvres. Du coup, nécessairement, on sent l'amour de l'auteur pour la littérature, en particulier la SFFF (Vous trouverez ici une liste des livres cités dans le roman).

Ajoutez à tout ça un soupçon de réalisme magique, légère et suffisante, pour relever un peu le goût, et ça donne quelque chose de pas mal du tout !

Les petits points négatifs qui ont quelque peu modéré mon enthousiasme se compte au nombre de deux :

- J'ai été un peu déconcertée par la fin, qui me semblait assez peu cohérente avec le reste du livre. Certains personnages me semblaient complètement différents, le tout s'enchaîne d'un coup, et ça m'a laissée un peu sceptique.

- Par moment, on entre un peu trop dans la description pas utile, genre une version textuelle de l'arbre généalogique conséquent de Morwenna, qui n'apporte pas d'intérêt particulier à l'histoire, et qui n'est pas palpitant à lire dans le journal de la demoiselle. Je n'ai pas bien compris l'intérêt et j'ai fini par sauter la fin du passage parce que ça m'ennuyait. D'autres moments (pas énormément mais juste assez pour que je le remarque) m'ont fait un peu le même effet en moins marqué.

En somme, je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce livre, niveau univers, mais ça a plutôt été une réussite (même si je ne crierais pas au chef-d'oeuvre pour autant, mais c'est une vision personnelle de la chose), et m'a donné envie de lire d'autres choses de l'auteur, d'autant qu'elle n'a pas l'air de se cantonner au même style systématiquement. Ça promet des choses intéressantes !

 

Citations :

* “One of the things I've always liked about science fiction is the way it makes you think about things, and look at things from angles you'd never have thought about before.” 

* “I hate it when people imply that people only read because they have nothing better to do.” 

* "But I wonder how much of cooking for someone else is magic anyway, more than I know about."

* ""Bibliotropic," Hugh said. "Like sunflowers are heliotropic, they naturally turn towards the sun. We naturally turn towards the bookshop"."

* “Libraries really are wonderful. They're better than bookshops, even. I mean bookshops make a profit on selling you books, but libraries just sit there lending you books quietly out of the goodness of their hearts.” 

*  “There's a way that money is freedom, but it isn't money, it's that money stands for having a choice.” 

 

2011, 408p.
Editeurs : Corsair (Little Brown)
Titre français : Morwenna

 

Ils en parlent aussi : Sita, Radicale, Blackwolf, Lelf, ...

Commenter cet article

Karine 02/09/2017 03:21

Il me tente depuis une éternité celui-ci. Bon, j'ai attendu un peu le temps que l'enthousiasme retombe... et je modère mes attentes.

Lyra Sullyvan 02/09/2017 10:13

Ça reste un très chouette bouquin, j'ai passé un bon moment, mais ouais vaut mieux modérer tes attentes comme ça tu seras pas déçue :)

Acr0 14/08/2017 11:17

Moi aussi j'ai trouvé la fin un peu en décalage avec le reste de l'histoire. Après, je trouve que Morwenna est assez réaliste entre des pensées très abouties et d'autres plus immatures assez révélatrices de l'adolescence.

Lyra Sullyvan 14/08/2017 13:13

Je lui donnais dans les 12/13 ans par moment, et plus dans les 16/17 à d'autres perso, dans le ton de son récit, du coup ça me dérangeait un peu, j'avais du mal à trouver ça réaliste de mon côté ^^