Publié par Lyra Sullyvan

Pour la 3e fois depuis 2011 - je crois ? je commence à perdre le compte - j'ai été aux Imaginales d'Epinal ce weekend. Et boy, oh boy! Qu'est-ce que j'aime aller à ce festival.

C'est une ambiance tellement différentes d'autres.. c'est dans un parc déjà, et quand on en a marre d'être trop serré, suffit de sortir pour aller voir autre chose et de revenir plus tard. C'est plus libre, moins codifié, plus relax, plus chaleureux et convivial.

Il y a plein de pôles d'intérêt, et c'est beaucoup moins étouffant que les autres salons du livre que j'ai pu faire.

Les gens (de tous les âges) viennent comme ils veulent, en costume ou pas, avec un tee shirt geek ou pas. Y a des soldats, des épéistes, des trolls, des étudiants de Poudlard, en représentation ou juste pour le fun.. Et personne ne juge, c'est parfait. J'ai même croisé la mort.

Les auteurs sont accessibles, on peut parler avec eux vraiment, les croiser en se baladant, aller les écouter en conférences, se faire dédicacer leurs livres un peu n'importe quand, il n'y a pas de créneaux imposés-et-trop-courts, et ils sont souvent à leur stand après une conférence à laquelle ils participaient.

En parlant d'auteurs, j'étais vraiment contente d'avoir pu discuter un peu avec Scott Lynch, Jo Walton, Manon Fargetton, Xavier Mauméjean, qui sont tous très sympa.
Ça fait plaisir de pouvoir prendre un peu le temps d'échanger, de partager des recommandations de lecture, de parler de la place du blogueur, de l'importance du partage, etc. et pas juste "c'est pour quel nom ?", de pas oser parler parce que trop de monde attend, Ici, y a pas de queues de 3h pour 10 secondes de dédicace. J'ai rarement attendu plus d'une demi heure, et la plupart du temps c'est plutôt 5 à 10mn, voire pas du tout.

Après évidemment ça dépend aussi de l'aisance de l'auteur avec ses lecteurs, mais y a moins de pression, c'est plus détendu.

On se sent parfois comme un poisson dans son aquarium, à faire le tour de la bulle du livre, mais c'est marrant, et on sort quand on veut pour aller voir d'autres choses.

J'ai aussi fait quelques conférences très intéressantes, comme :

- Quand les auteurs bâtissent... des mondes post-apocalptiques ! (avec Pierre Bordage, Charlotte Bousquet, Jean-Marc Ligny et Christopher Priest)

- Homosexualité & imaginaires : du puritanisme à l'acceptation ? (avec Manon Fargetton, Estelle Faye, Thomas Andrew, Francis Berthelot et Jo Walton)

- Blogueurs, twittos, fans de réseaux sociaux... Parler des livres autrement ? (avec Samantha Bailly et Lionel Davoust)

- Entretien avec Scott Lynch

Et des bouts de quelques autres qui correspondaient pas tout à fait à ce que j'imaginais d'après le titre et que je n'ai pas forcément suivies en entier parce que les sujets ne m'intéressaient pas autant.

En tout cas, plein de choses intéressantes sont soulevées et amènent la réflexion (c'est pour ça que ça me sidère que la SFFF soit aussi mal considérée en France, comme une littérature de bas étages, alors qu'elle apporte tellement d'un point de vue culturel, sociologique, éthique, politique et j'en passe...)

 

Mais les Imaginales, c'est l'occasion parfaite de retrouver les copains v/blogueurs. J'ai passé l'essentiel du festival avec Blackwolf, Ginger, MaxHell et Metyuro, et puis aussi papoté avec Lanyla, BubbleGirl, Harmony, Melcouettes, TheChouille, etc (dsl pour celles que j'oublie :/).. et c'était cool de vous revoir/rencontrer IRL, merci m'sieurs dames :D

Et puis bon, bien évidemment j'ai acquis des livres. :P Mais en toute honnêteté, y en a 5 qu'on m'a donné ou que j'ai trouvé dans l'arbres aux livres, et deux que j'ai acheté d'occas'. Ca passe, non ? :D

Désolée pour la qualité, j'ai pris ça de nuit en essayant de le faire tenir dans une fenêtre instagram :P Le détail :

Achetés neufs :
Port d'Âmes de Lionel Davoust
Among Others (Morwenna en VF) de Jo Walton
L'Héritage des rois passeurs de Manon Fargetton
La Vieille Anglaise et le continent de Jeanne-A Debats
American Gothic de Xavier Mauméjean

D'occasion :
Abarat, jours de lumière, nuits de guerre de Clive Barker
Mars la verte de Kim Stanley Robinson

Qu'on m'a donné ou que j'ai pioché dans l'arbre aux livres :
Expéron de Hélène Cruciani
Plus froid que le Pole Nord de Roddy Doyle
Liavek de Megan Lindholm (=Robin Hobb) et Steven Brust
La Fille automate de Paolo Bacigalupi
Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons (Jennifer Strange, tome 1) de Jasper Fforde

 

Voili voilou pour ce cru 2017. Et en toute honnêteté, sauf imprévu, j'y retourne l'an prochain !

J'ai déjà hâte :D

Commenter cet article

Elessar 26/05/2017 15:32

Un jour j'irai au Imaginales... un jour... ^^
En attendant je vais me consoler en écoutant quelques unes des conférences sur ActuSF :D

Lyra Sullyvan 29/05/2017 13:55

C'est un bon compromis ^^

Acr0 23/05/2017 12:45

Je n'y suis jamais allée, mais sans doute aucun, si je ne devais choisir qu'un événement littéraire où aller traîner mes yeux (et mes pieds) se serait les Imaginales. Chouette cueillette ! (et oui, ça passe)

Lyra Sullyvan 23/05/2017 16:14

Je ne peux qu'approuver ton choix :D Merci ^^