Publié par Lyra Sullyvan

Lev Grossman - *The Magician King (The Magicians, B2)

Pas de résumé parce que ça spoile trop le tome 1. Si vous êtes curieux malgré tout, cherchez sur le net. Ceci est donc la suite de The Magicians de Lev Grossman, dont j'ai parlé récemment !

----------------------------------------------

Autant le dire de suite, ma relation avec ce livre a été très particulière pour la simple et bonne raison que j'étais malade pendant la moitié du temps où je l'ai lu, dans le genre fièvre qui induit des rêves chelous et flippants. Etant donné l'ambiance déjà quelque peu lugubre et sinistre de cet univers, par moments, autant vous dire que c'était vraiment bizarre comme lecture.

Pour autant, je n'ai pas détesté, mais comme pour le 1, je ne saurais trop dire ce que j'en ai pensé. Cet univers m'intrigue, je veux y retourner et savoir ce qu'il s'y passe et en même temps je peux pas dire non plus que j'adore. On y retrouve certains des persos du bouquins d'avant, et de nouveaux apparaissent à plus ou moins long terme. J'ai trouvé certains d'entre eux touchant (enfin !) d'une manière parfois peu conventionnelle mais très intéressante.

Quentin me soûle toujours autant, mais il est réaliste alors on lui pardonne. On suit donc ce qui lui arrive après la fin du tome 1, et pour le coup j'ai apprécié le déroulement du truc, notamment sur l'aspect "on fait pas tout tous ensemble". Souvent, dans ce genre de récit, tous les héros vivent toutes les aventures, et là c'est un peu en mouvement tout le temps. Machin se greffe, Truc se barre, Bidule et Choubidou vivent d'autres choses de leur côté, etc. et je trouve que c'est beaucoup plus crédible, notamment étant donné les positions des personnages (cryptic much ?).

Les chapitres alternent entre le présent et ce que Julia a fait pendant tout l'équivalent du tome 1, afin de mieux comprendre comment elle en est arrivée où elle est. Et là encore, rien de très rose (si vous cherchez des papillons et des arcs en ciel, je pense que vous aurez compris que ce n'est pas le meilleur livre pour ça :P).

Et donc, comme à l'inverse de beaucoup d'histoire, ici tout ne s'arrange pas toujours. Certaines choses oui, mais d'autres deviennent pires, et on est jamais sûr de ce qui va aller mieux. Du coup c'est plus dark, clairement, mais ça laisse plus de portes ouvertes aux surprises (même si certaines choses restent prévisibles).

Petite remarque avant de terminer, c'est pas parce qu'ils marquent "Harry Potter for grown-ups" sur ma couverture qu'il faut s'attendre à un truc dans le même style. A part la magie y a pas grand chose en commun, et c'est beaucoup beaucoup plus adulte. Sérieusement y a des scènes assez trash/gores/violentes, de l'alcool, du sexe pas toujours consentant etc. donc à ne pas offrir à des trop jeunes (je dirais pas avant lycée mais après ça dépend des lecteurs).

Voilà voilà, on se retrouve dans pas trop longtemps pour le 3e et dernier (enfin je crois) tome à priori, même si je vais lire quelques autres trucs avant histoire de me changer les idées !

Citations :

* “That was the thing about the world: it wasn't that things were harder than you thought they were going to be, it was that they were hard in ways that you didn't expect.”

* “Everybody wanted to be the hero of their own story. Nobody wanted to be comic relief.”

* “By now he had learned enough to know that when he was getting annoyed at somebody else, it was usually because there was something that he himself should be doing, and he wasn't doing it.”

* “Genuinely social people never ceased to amaze him. Their brains seemed to generate an inexhaustible fund of things to say, naturally, with no effort, out of nothing at all.”

* “You didn’t get the quest you wanted, you got the one you could do.”

2011, 542p.
Editeurs : Arrow Books
Titre français : Le Roi Magicien (Les Magiciens, tome 2)

Commenter cet article