Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Art Spiegelman - *Maus

Publié le 31 Décembre 2015 par Lyra Sullyvan in Graphic stuff, Graphic Novel, Art Spiegelman, Romans américains (USA)

Art Spiegelman - *Maus

The complete story of Vladek Spiegelman and his wife, living and surviving in Hitler's Europe. By addressing the horror of the Holocaust through cartoons, the author captures the everyday reality of fear and is able to explore the guilt, relief and extraordinary sensation of survival - and how the children of survivors are in their own way affected by the trials of their parents.

----------------------------------------

Ça fait un certain nombre d'année que j'entends parler de Maus, cette bande dessinée sur la vie du père (polonais) de l'auteur avant, pendant et après la seconde guerre mondiale, sans jamais avoir pris le temps de me le procurer jusqu'à récemment. Cette guerre m'intéresse depuis un moment, du coup je ne sais pas trop pourquoi ça m'a pris autant de temps, mais je suis contente d'avoir réparé cette erreur !

Dans cette histoire racontée sous forme graphique (à l'origine en deux tomes), chaque "groupe" est représenté par un type d'animal, généralement non sans raison (par exemple les souris sont issu de la propagande anti-juive des nazis). Les juifs sont des souris (d'où le titre qui signifie souris en allemand), les allemands des chats, les français deviennent des grenouilles, les américains des chiens, les polonais enfin prennent forme de cochons.

On alterne donc entre l'histoire de Vladek Spiegelman, qui a vécu la Shoah, et y a survécu, et l'histoire de son fils Art, l'auteur, qui essaye d'amasser des informations sur ce qu'à vécu celui-ci à travers des entretiens avec lui, où on sent qu'il supporte sa relation compliquée avec son père pour pouvoir recueillir son témoignage. Cela donne un aspect très méta à l'histoire puisqu'on voit le processus de création de l'oeuvre au sein même de celle-ci, les choix scénaristiques, la façon dont il a obtenu les infos, etc.

On voit les travers de Vladek, à travers son anglais imparfait, les défauts qu'il a hérité d'avoir vécu la guerre (mais pas seulement), et la difficulté qu'a rencontré Art à avoir été élevé là dedans. On sent qu'il veut aussi retrouver à travers ses récits sa mère qu'il a perdu jeune, et qu'il veut immortaliser aussi bien la guerre que le souvenir de cette personne qu'il a perdu trop tôt à son goût, et qu'il tente d'arracher la moindre goutte d'information à son père qui semble parfois réticent à partager. Et puis, on voit aussi ce que c'est d'être dans la peau d'un enfant de survivant de l'horreur de la 2e guerre mondiale, de la culpabilité que ça peut engendrer.

Le ton est juste, ni exagéré, ni édulcoré, et si parfois le zoomorphisme peut sembler caricatural, je trouve que l'auteur respecte toujours bien cet équilibre très réaliste des personnages qu'il dépeint. On y trouve des nazis salopards, certains qui ferment l'oeil, d'autres qui font semblant puis trahissent... Mais pas que : dans les différents groupes, on trouve de tout, et c'est aussi ça qui fait l'authenticité du livre. Peu importe la nationalité ou la religion, il y avait des gens plutôt bien, et des gens plutôt affreux dans tous les camps, et ce n'est pas souvent rapporté dans les témoignages que j'ai pu lire/voir.

Et puis ce qui est intéressant ici aussi, c'est qu'on voit la vie de Vladek des débuts de la guerre, bien avant qu'il aille dans les camps, jusqu'à ce que la guerre soit terminée. On voit les signes inquiétants apparaître, la qualité de vie diminuer, les dangers de plus en plus présent, avant de passer par la case camp de concentration, ce qui donne un aperçu plus complet de ce qu'a pu être la guerre.

Enfin bref, cette BD est tellement excellente qu'elle est la première à avoir reçue un prix Pullitzer. Donc je ne peux à mon tour que vous conseiller de vous lancer.

Citations :

*“To die, it's easy. But you have to struggle for life.”

*“I know this is insane, but i somehow wish i had been in Auschwitz with my parents so i could really know what they lived through! I guess it's some kind of guilt about having had an easier life than they did.”

“No matter what I accomplish, it doesn't seem like much compared to surviving Auschwitz.”

1980-1991, 296p.
Editeurs : Penguin Books
Titre français : Maus

Art Spiegelman - *Maus
Commenter cet article

Nelfe 03/01/2016 19:58

Cette BD m'avait complètement retournée lors de sa lecture ! A mon sens, c'est un ouvrage qu'on DOIT lire. Il n'est pas moralisateur et est d'une grande finesse. Magnifique...

Lyra Sullyvan 04/01/2016 11:56

Tout à fait d'accord =)