Publié par Lyra Sullyvan

My name is Peter Grant. Until January I was just another probationary constable in that mighty army for justice known to all right-thinking people as the Metropolitan Police Service, and to everyone else as the Filth. My only concerns in life were how to avoid a transfer to the Case Progression Unit - We do paperwork so real coppers don't have to - and finding a way to climb into the panties of the outrageously perky WPC Leslie May. Then one night, in pursuance of a murder inquiry, I tried to take a witness statement from a man who was dead, but disturbingly voluble, and that brought me to the attention of Chief Inspector Nightingale, the last wizard in England. And that, as they say, is where the story begins.

------------------------------------------

J'ai découvert ce bouquin un peu par hasard chez Foyles, à Londres, l'été dernier, et l'amie avec qui j'étais me l'a chaudement recommandé. 6 mois plus tard, à nouveau chez Foyles, je l'ai acheté, et n'ai pas traîné à le lire. J'ai réalisé après coup que j'avais déjà entendu parler de ce bouquin dans sa version française avant, et qu'il me tentait bien. Du coup ben, tout ça s'est plutôt bien goupillé.

On se retrouve donc dans un quartier de Londres, avec un jeune policier sur le point d'être affecté à l'un de service de police de Londres, quand celui-ci réalise que le témoin qu'il interroge en temps qu'officier en probation est un fantôme. Vous admettrez que c'est un peu compliqué à expliquer à vos supérieurs. Du coup, quand il se retrouve affecté à un service un peu particulier de la police, il réalise qu'il y a bien d'autres choses étranges à Londres.

Ce jeune mec se retrouve donc en mode apprenti sorcier policier, qui doit se démerder pour faire la police entre des créatures qui n'étaient que mythes et légendes pour lui, sous la coupe du dernier sorcier d'Angleterre. Et ce qu'on peut dire c'est que ça ne manque pas d'humour. Et de références. J'aime les bouquins écrits avec beaucoup d'humour, de sarcasme, de petites piques, de soupirs désabusés, de burlesque.

Un vrai régal pour mes papilles oculaires (farpaitement) et mon imagination, donc.

Peter, jeune flic qui ressemble à Obama, dont le père est un célèbre musicien, donne l'impression d'être complètement paumé et solitaire, de n'appartenir à aucun groupe, de n'avoir aucun ami. Peut-être un prérequis pour intégrer l'unité qu'il rejoint, celà dit. Voir les fantômes aide, aussi, remarquez.

En tout cas, si ce que je vous en dit vous inspire, n'hésitez pas à foncer, c'est bien écrit, c'est drôle, c'est plein de magie et de créatures qui en font voir des vertes et des pas mures à Grant, et qui ont des caractères assez fun. J'vois pas ce qu'il vous faut de plus, honnêtement. BOUH !

Citations :

* “You put a spell on the dog," I said as we left the house. "Just a small one," said Nightingale. "So magic is real," I said. "Which makes you a...what?" "A wizard." "Like Harry Potter?" Nightingale sighed. "No," he said. "Not like Harry Potter." "In what way?" "I'm not a fictional character," said Nightingale.”

*“...don't ask me why I know what an Edwardian smoking jacket looks like: let's just say it has something to do with Doctor Who and leave it at that.”

* “Urban Outfitters, eh," said Beverley. "That explains the Dr Denim shirt." "My mum bought me that," I said. "And you think that's less embarrassing?”

*“Keep breathing,’ I said. ‘It’s a habit you don’t want to break.”

2011, 392p. Editeurs : Gollancz Titre français : Le dernier apprenti sorcier, tome 1 : Les rivières de Londres

Commenter cet article

BlackWolf 28/02/2015 00:25

J'adore cette série, même si je la lis en VF. D'ailleurs j'attends la publication en français du cinquième tome avec impatience.

Lyra Sullyvan 02/03/2015 14:30

La bonne nouvelle c'est que j'en ai encore au moins 4 à lire alors :D

choupynette 25/02/2015 17:50

intéressant... :)

Lyra Sullyvan 02/03/2015 14:31

Très ! =)