Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Robin Hobb - *Fool's Assassin (Fitz and The Fool, B1)

Publié le 11 Novembre 2014 par Lyra Sullyvan in Robin Hobb, Fantasy, Romans américains (USA), SFFF au féminin, 2014, Le Royaume des Anciens, LGBTQ+, Autrice

Si vous n'avez pas lu les deux cycles de l'Assassin Royal, je vous recommande d'éviter cet article et ce synopsis ! Pour les autres, vous pouvez lire tranquillement, je ne spoile pas le tome.

Tom Badgerlock has been living peaceably in the manor house at Withywoods with his beloved wife Molly these many years, the estate a reward to his family for loyal service to the crown. But behind the facade of respectable middle-age lies a turbulent and violent past. For Tom Badgerlock is actually FitzChivalry Farseer, bastard scion of the Farseer line, convicted user of Beast-magic, and assassin. A man who has risked much for his king and lost more...On a shelf in his den sits a triptych carved in memory stone of a man, a wolf and a fool. Once, these three were inseparable friends: Fitz, Nighteyes and the Fool. But one is long dead, and one long-missing. Then one Winterfest night a messenger arrives to seek out Fitz, but mysteriously disappears, leaving nothing but a blood-trail. What was the message? Who was the sender? And what has happened to the messenger? Suddenly Fitz's violent old life erupts into the peace of his new world, and nothing and no one is safe.

-----------------------------------------------------------

Il y a 7/8 ans, je lisais L'Assassin Royal/Les Aventuriers de la mer pour la première fois. J'ai enchaîné les trois cycles, ne pensant pas retrouver Fitz un jour. Puis La Cité des Anciens est sorti, et j'ai repris l'univers crée par Robin Hobb, mais j'accrochais un peu moins à ce cycle même s'il était chouette quand même.

Cet été, je suis allée à Londres, et il se trouve que par un hasard hallucinant, Robin Hobb et George R.R. Martin faisaient un évènement, organisé par HarperCollins, leur éditeur britannique. Ni une, ni deux, je me suis inscrite, et lors de l'évènement, on nous a remis Fool's Assassin (grand format, couverture avec dorure, et tout et tout), premier tome en VO d'une nouvelle trilogie autour de Fitz et du Fou. Genre, à peine quelques mois plus tôt je ne savais même pas que Robin Hobb s'était remise à écrire sur eux. Alors... Que dire si ce n'est AAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH?

Bref, je n'ai pas trop trop traîné à me lancer, mais j'ai pris le temps de savourer, et nous voilà.

On retrouve donc Molly et Fitz où on les avait laissés, vivant leur petite vie à Withywoods (Flétribois) avec les enfants de Molly, loin des intrigues de la cour, mais avec un contact ponctuel avec eux de temps à autres.

Ce tome est clairement une introduction, l'action n'est pas son moteur principal. On réinstaure le monde, après quelques années passées, on découvre le quotidien des Badgerlock (Blaireau), et bien évidemment, des petites choses se produisent qui lancent progressivement l'intrigue et nous laisse deviner vers quoi certaines choses s'orientent.

L'auteur nous renvoie de manière subtile (et bien intégrée à l'histoire) des détails du passé de Fitz pour nous aider à replonger dans le bain après toutes ces années. Si Fitz semble bien être installé dans son quotidien, on sent que ça ne peut pas durer, et qu'au fond de lui il aspire à autre chose. Des drames se trament et son passé le hante trop pour que les choses restent ainsi. Des évènements imprévus vont bouleverser son calme et l'intrigue se lance petit à petit.

C'est un tel plaisir de retrouver l'écriture de Robin Hobb, même si c'est la première fois que je lis Fitz & co en anglais, puisque je n'ai lu que deux des quatre tomes de The Rainwild Chronicles (La Cité des anciens) en anglais, ayant lu tous les cycles précédents en français. Il faut s'adapter un peu aux noms mais ça vient assez vite. Mais surtout, retrouver les Six Duchés, Fitz et tous les autres encore présents. Je me replonge dans ce sentiment plaisant, à essayer deviner ce qui se cache derrière telle phrase, tenter de deviner ce que complote Chade (Umbre), quelles décisions stupide va prendre Fitz (parce que bon, on l'aime bien, mais il est un peu le roi des choix pourris), qui sont ces mystérieux nouveaux personnages, etc.

Je regrette que la VF soit divisée, parce que découper un tome d'introduction rend probablement les tomes français très lents d'autant qu'ils ne sont pas publiés en même temps, donc il y aurait de quoi faire décrocher les lecteurs, et c'est un peu dommage.

Citations :

-“Time is an unkind teacher, delivering lessons that we learn far too late for them to be useful. Years after I could have benefited from them, the insights come to me.”

-“Some calls you cannot ignore, no matter how it may tear your heart.”

-“There was no point in sighing after what I could not have, it only distracted me from what I did have…”

2014, 630 p. Editeurs : HarperVoyager

Robin Hobb - *Fool's Assassin (Fitz and The Fool, B1)
Commenter cet article

BlackWolf 17/11/2014 16:10

Je n'ai fais que survoler ta chronique car je suis en plein dedans, mais c'est vrai que l'édition doré (que je possède également) est magnifique.

Lyra Sullyvan 17/11/2014 20:25

Ouiouiouiouioui :D