Publié par Lyra Sullyvan

Panam, dans les années 1880. La ville est la capitale d'un vaste royaume où les humains côtoient des nains, ores, lutins et autres peuples fantastiques. Des motos à vapeur y doublent coches et centaures taxis. La magie très codifiée par des mages académiciens sert à la vie de tous les jours. Sylvo Sylvain, un elfe exilé de sa lointaine forêt y a jeté l'ancre et ouvert une agence de détective privé. Le voilà enfin les poches pleines, à la tête d'une équipe haute en couleur. Les affaires tournent et l'argent fait des petits ! Nonobstant, son ami l'ambitieux journaliste Jacques Londres disparaît dans des conditions louches. Aidé de ses comparses, Sylvo se lance à sa recherche. Cette fois, le tragique et la Grande Faucheuse s'invitent.

--------------------------------------------------------------------

Je vous épargne le nom complet de la saga dans le titre, sinon c'est trop long :P (mais je vous le mets ici si vous voulez : "Les extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé")

Nous revoici donc avec Sylvo Sylvain, créature sylvestre (noooon, pas possible), et son pote Pixel. Ils ont quelque peu gagné en célébrité depuis le tome précédent, mais essayent de s'en cacher (tiens, ça fait très Thursday Next tome 2, dit comme ça).

L'avantage, c'est que leur agence ne s'en porte que mieux. Un peu trop mieux parfois, ils se passeraient bien des affaires bidons. Comme vous vous en doutez, très vite, ils vont se retrouver avec un gros cas sur les bras, et un qui les touche d'un peu plus près, en plus.

C'est chouette de retrouver l'humour de Raphaël Albert, le Panam aux habitants multiples et divers, et bien évidemment la poisse de Sylvo et Pixel pour se retrouver dans des pétrins pas croyables à chaque fois. Sans parler des noms de rues, d'heures et de jours modifiés mais reconnaissables (sauf pour les heures, pas tellement reconnaissables), qui amènent facilement le sourire.

L'auteur se plait à revisiter des mythes, notamment Arsène Lutin, maître-voleur à l'identité inconnue qui pourtant laisse sa carte systématiquement.

J'aime aussi les thématiques abordées, ainsi que l'aspect dictatorial/propagandaire, que les gens ne semblent remarquer que lorsqu'il est trop tard, etc. Ce bouquin a un petit côté qui me rappelle des pans de notre histoire sur certains points que je n'oserai dévoiler de peur de vous spoiler.

Et puis cette fois, M. Albert termine en beauté ce tome, sans forcément taper dans le cliff-hanger (encore que), mais il frappe d'un grand coup et nous laisse pantois.

Du coup, vous vous doutez que je suis très curieuse de lire la suite. Que je n'ai pas non plus entre mes mains (Thursday Next, bis. :P)

Va falloir que je remédie à tout ça, sans trop délaisser les autres qui m'attendent dans ma PAL, cruelles décisions en perspectives ! Mais en vrai, ça attendra probablement les Imaginales en mai prochain, parce que bon, hein.

Citations :

"- Ne partez pas ! Je... J'ai quelque chose d'unique ! Quelque chose qui vous rendra riche et puissant ! Je me levai, impitoyable. - Utilise-le toi-même alors."

"Face de mouche aime pas perdre, hein ? le railla le garçon? - Je te méprise - Gaffe, j'ai plus d'papier à rouler. Une de tes ailes pourrait me tenter. - Il faudrait déjà que tu me mettes la main dessus. Et tu n'attraperais même pas la vérole si on essayait de te la refiler..."

2011, 290p. Editeurs : Menmos

Ils en parlent aussi : Blackwolf, J.a.e_Lou, ...

Commenter cet article

BlackWolf 25/09/2014 09:30

J'avais passé un très bon moment avec ce second tome aussi que j'avais trouvé mieux maîtrisé encore que le premier. Tu vas voir si tu lis le troisième tome il est complètement différent dans sa construction mais je l'ai trouvé réussi.

Lyra Sullyvan 25/09/2014 10:19

Ouais, vu la fin ça m'étonne pas beaucoup qu'il soit différent, ça sent l'introspection. :P J'ai hâte de le lire :D