Publié par Lyra Sullyvan

Du ghetto de Varsovie jusqu'au camp de concentration d'Auschwitz, l'homme que l'on connaîtra plus tard sous le nom de Magnéto lutte pour survivre.

------------------------------

J'ai envie de me mettre un peu plus dans l'univers des comics, ces derniers temps, et en me baladant dans le rayon concerné, je suis tombé sur celui-là. Forcément, dès que ça parle deuxième guerre mondiale, je suis attirée. Et puis c'est une manière d'entrer en douceur dans le monde Marvel, sans dépenser trop de sous. C'est un one-shot donc bon.

L'histoire suit donc Max Eisenhardt, le futur Magnéto, de ses 9 ans en 1935 jusqu'en 1948. Ici, nulle mention n'est faite de ses pouvoirs (enfin, potentiellement de manière très masquée dans l'une des scènes où je le suspecte de s'en être servi sans s'en rendre compte), ni des X-Men ou autres, ça pourrait tout simplement être l'histoire d'un jeune juif pendant WW2 en Pologne.

Tout est très documenté, des dates aux conditions de vies en passant par le fonctionnement des camps. C'est très réaliste et on se plonge vraiment en plein coeur de l'Histoire (avec un grand H). C'est poignant sans tomber dans le pathos, on en apprend beaucoup sur ce qui a pu se passer, et on comprend aussi d'où vient Magnéto et le pourquoi de certaines de ses croyances.

Bien évidemment, la palette de couleur utilisée reste dans des tons sombres et sanglants, dans toutes les teintes utilisées, dès que l'on entre dans le vif du sujet.

En bonus, à la fin, l'histoire vraie de Dina Babbitt, artiste ayant travaillé pour plusieurs studios d'animation hollywoodien, survivante de la Shoah. Cela raconte comment elle s'est mise en danger pour réaliser une fresque pour alléger un peu le moral d'enfants destinés à la chambre à gaz, au camp, et comment elle s'est retrouvée à devoir dessiner des portraits de tziganes et des expérimentations plus que douteuses de Josef Mengele, médecin nazi connu pour ses expériences pseudo scientifiques sur de nombreuses personnes. Et ça raconte aussi ce qu'elle est devenue par la suite et sa quête inachevée.

Bref, amateurs de super héros ou non, ce comics est un vraie bijou si vous vous intéressez à Magnéto ou à la deuxième guerre mondiale.

2009, 114p.

Editeurs : Panini Comics (100% Marvel)

Arbeit macht Frei (allemand) = Le travail rend libre

Arbeit macht Frei (allemand) = Le travail rend libre

Commenter cet article

Acr0 24/08/2014 10:21

Moi qui m'y connais peu dans l'univers des comics, j'avais celui-ci que je trouvais très bien "scénarisé" ; les illustrations m'avait également conquise. Et à l'époque, j'avais apprécié en apprendre davantage sur Magnéto (lu à sa sortie).

Lyra Sullyvan 24/08/2014 12:48

Oui, l'histoire est vraiment bien menée, et intégrée dans l'Histoire. =)