Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lis tes ratures !!

Parce que jouer sur les mots quand on parle de bouquins, c'est méta.

Scott Lynch - *Red Seas Under Red Skies (The Gentlemen Bastards, tome 2)

Publié le 2 Mai 2014 par Lyra Sullyvan in Romans américains (USA), Fantasy, Scott Lynch, 2007, Les Salauds Gentilhommes, The Gentleman Bastard Sequence

After a brutal battle with the underworld that nearly destroyed him, Locke and his trusted sidekick, Jean, fled the island city of their birth and landed on the exotic shores of Tal Verrar to nurse their wounds. But even at this westernmost edge of civilization, they can’t rest for long—and are soon back to what they do best: stealing from the undeserving rich and pocketing the proceeds for themselves.

---------------------------------------------------

J'ai coupé le résumé parce que sérieux, c'était trop long et je trouve que ça en disait déjà beaucoup trop.

J'ai pris mon temps, mais maintenant que l'auteur s'est remis à écrire et que les tomes suivants paraissent, il était vraiment plus que temps que je replonge dans cette saga ! Cette fois-ci, je suis passée à l'anglais, parce que diantre! pourquoi pas ? (j'avais oublié que Scott Lynch était du genre à user de vocabulaire pas simple et à faire pas mal de descriptions : me voilà une experte en expressions et termes maritimes/pirates. Hm. Sort of. En tout cas si vous voulez commencer à lire en anglais, je vous conseille de ne pas commencer par ça, c'est pas le plus simple).

On retrouve donc nos personnages peu ou prou là où nous les avions laissés, même s'il est parfois un peu compliqué de suivre la chronologie de tout ça avec les nombreux sauts temporels entre le présent et différentes étapes du passé (comme dans le tome 1, mais dans un passé plus récent cette fois). D'autant que ça traîne pas mal, le début est lent. Du coup bon, j'ai eu un peu de mal à plonger dedans, surtout que les descriptions ont beau être étoffées, je ne situe pas toujours l'intrigue tout de suite au commencement du passage (d'autant qu'on est plus à Camorr, donc c'est tout un nouveau milieu à intégrer). Descriptions qui, si elles sont utiles et aident à la visualisation (quand on comprend tous les termes techniques :p) sont parfois un peu longuette, surtout quand on attend impatiemment de savoir ce qu'il se passe ensuite.

Mais au bout d'un moment, les choses se mettent en place, et on se plonge bien dans l'histoire, on comprend les aller-retours, et on se passionne pour ce qui arrive à nos protagonistes. Bon, l'action commence, comme bien souvent, après un sacré paquet de page, mais il faut bien tout ça pour mettre en place, et quand elle commence, elle ne s'arrête plus.

J'aime toujours autant l'intelligence et l'humour des bouquins de Scott Lynch, et ses personnages sont souvent complexes et bien dégrossis (d'autant qu'il fait la part belle aux femmes - Ezri et Drakasha, I'm talking about you). Je me marre, et j'ai beau savoir que Locke finit généralement par s'en sortir, je suis happée dès que quelque chose menace un peu trop sérieusement la situation. And boy, does it happen a lot!

Parce que comme dans le bouquin précédent, peut-être même plus, Locke Lamora a le don de s'attirer des ennuis, de se frotter aux personnes que personne n'ose approcher et de foutre la pagaille partout où il passe pour mener à bien ses entreprises. Alors forcément, il a intérêt à être malin et savoir improviser rapidement pour pouvoir s'en sortir avec la vie sauve. Et il a beau s'en tirer, il ne retombe pas toujours sur ses pattes, et ne se retrouve pas toujours là où il espérait. Et sur ça, l'auteur joue parfaitement entre l'humour et le drame, la gravité et la légèreté, ... Il les mélange parfois très adroitement, et maîtrise parfaitement chacun de leurs aspects.

Certains éléments évoqués dans le tome précédent manquent encore à l'appel, ou amorcent des pistes pour la suite (oui parce que bon, vous n'aurez pas fini d'en entendre parler, il restera encore 5 tomes à venir normalement, sachant que le 4e/7 sort à l'automne en anglais). On sent que l'auteur place des petites choses pour qu'on les oublies jusqu'à ce qu'elles interviennent et dont l'utilité ne sera pas évidente avant que les-dits éléments nous sautent à la figure. Ce qui est appréciable parce que c'est signe de bonne construction de son récit et d'une planification déjà bien avancée (après tout, les titres de tous les futurs tomes sont déjà connus), et pas un balançage inopiné d'éléments, trois pages avant leur utilité.

En somme, si c'est parfois un peu technique et longuet, c'est passionnant et les personnages sont alléchants, les tournures de l'histoire très peu prévisibles (je n'avais senti venir qu'un des plot twists sur les nombreux, personnellement). Bref, c'est de la bonne, et j'ai hâte de lire la suite (le tome 3 arrive bientôt dans ma PAL), mais j'ai besoin d'un break et de lire quelque chose de moins dense pour un moment avant de me replonger dedans (et puis faut bien laisser traîner un peu le suspense que la fin du tome amorce - j'irai pas jusqu'à dire BIG CLIFF-HANGER parce qu'on se doute un peu des choses même si on ne sait pas comment elles vont arriver, mais disons, soulèvement de curiosité).

Citations :

* “Difficult" and "impossible" are cousins often mistaken for one another, with very little in common."

* “When you can't cheat the game, you'd best find a means to cheat the players.”

* “Only one way to win when you're being chased by someone bigger and tougher than you. Turn straight around, punch their teeth out, and hope the gods are fond of you.”

* “ I want to hug you. And I want to tear your gods-damned head off. Both at once." "Ah," said Locke. "Near as I can tell, that’s the definition of 'family' right there.”

* “Congratulations! We’re reverse burglars, here to give you fifty gold solari!”

 

2007, 728 p.
Editeurs : Gollancz
Titre français : Des horizons rouge sang (Les Salauds Gentilshommes, T2)

 

Ils en parlent aussi : Miss Spooky Muffin, Blackwolf, Taliesin, Herbefol, ...

Note : Ceci est mon 400e article !! Youpidou !! (ahum)

Commenter cet article

Frankie 08/05/2014 19:45

Je n'ai pas encore lu celui-ci (que j'ai pourtant dans ma Pal en VO) mais j'avais lu le premier en anglais déjà et je ne l'avais pas trouvé trop ardu. Mais lent à démarrer ça oui, j'avais même failli abandonner à un moment ! Après, j'avais beaucoup aimé. Bon je reviendrai te dire ce que j'aurai pensé de ce tome 2 quand je l'aurai lu (si tu as mis ton lien dans Bibliomania car sinon j'oublierai ! :))

Lyra Sullyvan 08/05/2014 22:47

J'ai lu le premier en VF parce que Sita me l'avait prêté, donc je peux pas te dire ce que ça donne en comparaison mais j'imagine que c'est du même acabit, vocabulaire maritime en plus. :)
J'ai mis mon lien dans BBM ouaip. Avec plaisir !

Zina 08/05/2014 19:42

Je trouve les résumés anglais toujours hyper longs, c'est parfois assez déconcertant (surtout qu'en général ils utilisent quand même moins de mots que nous pour dire la même chose ^^)
Ceci dit, j'ai hâte de lire celui-ci, j'avais adoré le 1er !

Lyra Sullyvan 08/05/2014 22:46

Ça dépend des fois, mais c'est vrai que parfois ils en font des tartines. Quand c'est pour ne rien dire ou pour spoiler à fond, c'est relou.
J'espère que le second te plaira ! L'ambiance est un peu différente mais c'est toujours aussi prenant !

BlackWolf 05/05/2014 10:03

Ce cycle de Fantasy fait partie de mes préférés que ce soit à travers ses personnages, son humour et son univers dense. J'ai lu le troisième tome il y a peu et, même s'il varie des deux précédents, je suis toujours aussi fan.

Lyra Sullyvan 08/05/2014 11:17

Pareil ! Un peu long à lire, mais un vrai plaisir à chaque fois =) Pas encore lu le 3e, comme tu t'en doutes, mais ça viendra dans quelques mois ^^